Gaston Flosse pourrait nommer Brigitte Girardin à la Délégation de la Polynésie à Paris

politique
Brigitte Girardin
Brigitte Girardin, avec Dominique de Villepin, dont elle est très proche politiquement ©BERTRAND GUAY / AFP
L'ancienne ministre de l'outre-mer sous la présidence de Jacques Chirac est actuellement en visite en Polynésie française. Le président du pays pourrait lui confier la direction de l'organisme chargé à Paris de promouvoir la Polynésie. 
Comme l'indique Polynésie 1ère, Brigitte Girardin est actuellement en Polynésie pour un voyage de quinze jours. Elle est missionnée par le président du pays, Gaston Flosse, pour préparer certains dossiers de sa prochaine visite à Paris au mois de juillet. D'après Les Nouvelles de Tahiti, Brigitte Girardin serait "fortement pressentie" par Gaston Flosse pour diriger dans un avenir proche la Délégation de la Polynésie à Paris
A son arrivée à Papeete, l'ancienne ministre de l'outre-mer a expliqué l'objet immédiat de sa mission à nos confrères de Polynésie 1ère.

Brigitte Girardin


Pas de confirmation officielle

Joint ce matin par téléphone, un représentant de l'actuelle équipe de la Délégation de la Polynésie à Paris, ne confirme pas cette nomination. L'actuelle présidente de la Délégation, Maeva Salmon, nommée en 2007, n'aurait pas été averti d'un changement à venir.
 

Brigitte Girardin, ancienne ministre 

Brigitte Girardin connait bien l'outre-mer. Elle en a été ministre entre mai 2002 et juin 2005, lors du deuxième mandat de Jacques Chirac à l'Elysée, lorsque Jean-Pierre Raffarin était Premier ministre. Auparavant, elle fut Administrateur supérieur des Terres Australes et Antarctiques Françaises (1998-2000) puis conseillère à l'Elysée pour les dossiers ultramarins (2000-2002). Après son passage au ministère de l'Outre-mer, elle fut, de 2005 à 2007, ministre de la coopération.

Villepiniste convaincue

Chiraquienne convaincue, Brigitte Girardin n'était pas, loin s'en faut, parmi les proches de Nicolas Sarkozy. Au contraire, elle affiche une proximité politique très forte avec Dominique de Villepin, le "meilleur ennemi" de l'ancien chef de l'Etat. Elle préside le "club Villepin" depuis 2009 et elle fut le bras droit de l'ancien Premier ministre pour le lancement et l'animation de son éphémère formation politique "République Solidaire", dont elle est toujours secrétaire générale, même si le parti est en sommeil aujourd'hui. "République Solidaire" a bien du mal à exister depuis que Dominique de Villepin a renoncé à se présenter à l'élection présidentielle de 2012.  

Ennemie de Sarkozy

Brigitte Girardin avait suscité un vif émoi à droite, lorsque juste avant la présidentielle 2012, elle avait annoncé que "son vote personnel" serait, dés le premier tour, en faveur de François Hollande. Selon ses déclarations de l'époque, la politique menée par Nicolas Sarkozy entre 2007 et 2012 "a affaibli notre pays, a divisé les Français et a remis en cause la politique pour l'outre-mer".