outre-mer
territoire

Du nouveau dans l'affaire JPK : deux mises en examen pour meurtre

justice
Jean-Pascal Couraud dit JPK
Jean-Pascal Couraud dit JPK ©Famille Couraud / AFP
Deux ex-agents du GIP, le Groupe d'intervention de la Polynésie française ont été mis en examen dans le cadre de l'affaire JPK, la disparition mystérieuse du journaliste Jean-Pascal Couraud à Tahiti en décembre 1997.
Deux ex-agents du GIP, le groupement d'intervention de la Polynésie française (GIP) aujourd'hui dissous, ont été mis en examen mardi à Papeete, pour enlèvement, séquestration et meurtre dans l'affaire JPK. Il s'agit de la disparition mystérieuse du journaliste Jean-Pascal Couraud en décembre 1997. Tutu Manate et Tino Mara faisaient partie des "gros bras" du GIP, ce service crée par Gaston Flosse alors qu'il était président de la Polynésie. Ces deux hommes sont les premiers a être mis en cause dans ce dossier. Journaliste aux Nouvelles de Tahiti, puis chargé de la communication de Boris Léontieff, Jean-Pascal Couraud était un farouche opposant de Gaston Flosse, président de l'époque et qui vient de reprendre le pouvoir en Polynésie.

"Le dossier est vide"


Maître Quinquis, l'avocat de Tutu manate et Tino Mara a déclaré mardi (mercredi heure de Paris) que ses clients niaient les faits qui leur sont reprochés et qu'ils contesteraient prochainement les mises en examen. Il s'est dit néanmoins satisfait d'avoir accès au dossier : "Cela fait neuf ans qu'on les accuse des choses les plus graves sans qu'ils puissent savoir quels sont les éléments à charge", a poursuivi l'avocat qui estime le dossier "complétement vide". "S'il y avait des éléments à charge à l'encontre de mes clients, il est évident que l'on ne se serait pas contenté d'une simple mise en examen mais qu'elle aurait été accompagnée d'un envoi direct" en détention, a-t-il argumenté.

Soulagement pour la famille


Maître James Lau, l'un des conseils de la famille de Jean-Pascal Couraud a salué mardi à Tahiti "une avancée très importante". Les avocats de la famille avaient en effet récemment déposé un mémoire auprès du juge d'instruction Jean-François Redonnet, demandant les mises en examen de Tutu Manate et de Tino Mara. "S'il y a des mises en examen, précise Me James Lau, c'est que le magistrat instructeur estime que des éléments existent".

L'ancien chef du GIP bientôt entendu


L'ancien chef du GIP, Léonard "Rere", qui purge actuellement une peine de trois ans de prison dans un autre dossier, pourrait être prochainement convoqué à son tour chez le magistrat instructeur. 

Publicité