outre-mer
territoire

Le goût des autres de la photographe Emelyne Médina-Larochelle

culture
Photo Emelyne Médina-Larochelle
©Emelyne Médina-Larochelle
Ecrivain et photographe, Emelyne Médina-Larochelle, originaire de Guadeloupe, s’intéresse à l’autre dans toute sa richesse. Elle vient de réaliser une série de portraits consacrés à la diversité du Xe arrondissement de Paris. Parcours. 
Emelyne Médina-Larochelle a plusieurs vies, parfois concomitantes : ex-danseuse professionnelle (pour Salif Keita notamment), attachée de presse et communicante, écrivain et photographe. Cette dernière activité l’a toujours passionnée, mais ce n’est que depuis quelques années qu’elle s’y adonne quasiment à plein temps. Avec passion.
 
Jusqu’au 25 juillet et du 19 août au 25 septembre, elle présente une partie de son travail dans le cadre de l’exposition Rebondir, à l’Espace Jemmapes dans le Xe à Paris, suite à un concours dont elle est l’une des lauréates. Intitulée « Destins du Xe », son installation figure une série de portraits de commerçants du Xe arrondissement de la capitale, et illustre le caractère multiculturel de ce quartier. La totalité de la série, soit 12 portraits, sera visible en octobre lors des Rencontres photographiques du Xe. 
 
« Mon travail est de nature sociologique. Je m’intéresse à l’autre, je mets en avant des personnalités », souligne Emelyne Médina-Larochelle. « Je suis fascinée par les gens. J’éprouve la curiosité de les connaître et d’échanger avec eux », avoue-t-elle. « Quand j’ai fait mes photos, mes modèles ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Ils ont immédiatement compris mon projet quand j’ai expliqué ma démarche. Et pour chaque portrait, j’ai tenu à prendre chaque personne sur son lieu de travail. »


Claire, la fleuriste
4
©Emelyne Médina-Larochelle
Mabrouk, le boucher
©Emelyne Médina-Larochelle
Xie, le restaurateur
©Emelyne Médina-Larochelle
Téné, la spécialiste des cosmétiques
©Emelyne Médina-Larochelle

 
Pour sa série « Destins du Xe », la photographe a sillonné l’arrondissement, en prenant soin de choisir ses « cibles ». Au feeling. A chacune, elle leur a posé la question de savoir ce qu’ils voulaient faire quand ils étaient enfants, histoire de confronter les rêves à la réalité. Qui parfois coïncident. Même quand ce n’est pas le cas, les gens rayonnent. Comme les images d’Emelyne Médina-Larochelle, pleines de lumière et de vie. Les « modèles » sont heureux. Et nous aussi.
 
Exposition « Rebondir »
Du 5 au 25 juillet et du 19 août au 25 septembre
Espace Jemmapes, 116 quai de Jemmapes
75010 Paris (métro gare de l’Est)



 
Emelyne Médina-Larochelle
Emelyne Médina-Larochelle ©Charlotte Schousboe

Bibliographie d’Emelyne Médina-Larochelle

 
« Edith Lefel, une vie », Creon Music, 2004
« Portraits de Martinique », HC éditions, Paris, 2011
« Portraits de Guadeloupe », HC éditions, Paris, 2011


 

Publicité