outre-mer
territoire

Nadia Valentine et "Banania chez les Tintins"

culture
Nadia Valentine, "Buy"
La peintre Nadia Valentine veut subvertir l'image du Noir de Banania ©DR
L’artiste peintre martiniquaise Nadia Valentine n’a jamais aimé le tirailleur de Banania. Du coup elle en a fait une expo. Subversive. 
Jusqu’au 24 août, l’exposition « Hey ! » de modern art et pop culture accueille la peintre Nadia Valentine à la Halle Saint-Pierre à Paris. Une installation choc de l’artiste martiniquaise, dont certaines toiles peuvent paraître provocantes. La dizaine de tableaux présentés ont pour thème le tirailleur dit « sénégalais », dont le portrait familier à la chéchia a fait la richesse et la notoriété d’une grande marque de produits cacaotés.
 
Nadia Valentine
Nadia Valentine à Paris, le 9 juillet 2013 ©Stéphane Weber
Nadia Valentine (ci-contre) opère un détournement radical de l’image du tirailleur, peint sur des champs de bataille, éviscéré ou dévoré vivant dans un éternel sourire figé. Les bananes ne sont jamais loin, comme symboles sexuels ou participant de la nature fantasmée du tirailleur noir.
 
« Le thème du Banania, même réactualisé, ne bouge pas. Que ce soit dans les années 1920 ou maintenant c’est la même chose. On change l’esthétique, mais on trimbale toujours la même idée. Celle du Noir idiot et clown, cet idiot que l’on utilise pour faire la guerre ou n’importe quoi d’autre » explique Nadia Valentine.  « On accepte qu’il donne son sang pour la France, mais on s’en sert comme si c’était un moins que rien. Mais ce que l’on peut faire, c’est essayer de s’en moquer, de voir cela sur un plan humoristique. C’est sans doute plus efficace qu’une interdiction. »
 
La peintre, dont c’est première exposition importante, prévoit une deuxième série de tableaux, toujours sur la même thématique. Un travail de longue haleine, car l’artiste, qui ne bénéficie d’aucune aide institutionnelle, ne vit pas de la vente de ses toiles et doit travailler pour joindre les deux bouts. Cette première partie lui a demandé huit ans d’efforts.
 

Exposition Nadia Valentine
Jusqu’au 24 août 2013 (fermé le week-end)
De 12h à 18h, entrée gratuite 
La Halle Saint-Pierre
2 rue Ronsard, 75018 Paris
Métro Anvers


"Liberté, égalité, banane", de Nadia Valentine
5
©DR
"Banania chez les Tintins", de Nadia Valentine
©DR
"In Banana we trust", de Nadia Valentine
©DR
"Buy", de Nadia Valentine
©DR
Nadia Valentine au milieu de ses toiles, le 9 juillet 2013
©Stéphane Weber

 

Publicité