Christine Arron sur le dopage: "je ne regarde plus les grandes performances de la même façon"

faits divers
Christine Arron
©OLIVIER MORIN / AFP
La "Reine Christine", jeune retraitée de l'athlétisme, porte un regard critique et désabusé sur les affaires de dopage dans le sprint. On a appris hier qu'Asafa Powell et Tyson Gay avaient été contrôlés positifs.
Alors que les performances surhumaines de Christopher Froome sur le Tour de France cycliste font jaser, deux des plus grands athlètes mondiaux, spécialistes du 100 mètres, ont été contrôlés positifs à des produits dopants.
L'américain Tyson Gay, deuxième coureur le plus rapide de l'histoire sur 100 mètres (9.69), a subi un contrôle inopiné le 16 mai dernier en Floride. Résultat: un produit dopant a été détecté. Il a d'ores et déjà déclaré forfait pour les championnats du monde d'athlétisme qui se déroulent le mois prochain à Moscou (10 au 18 août).  
Le jamaïcain Asafa Powell, ex-détenteur du record du monde du 100 mètres, quatrième meilleure performance mondiale de tous les temps (9.72) a lui été contrôlé fin juin lors des sélections jamaïcaines pour les Mondiaux de Moscou. Il aurait pris un produit stimulant, proche de l'éphédrine. Quatre autres athlètes de Jamaïque ont également été contrôlés positifs!


Des affaires qui laissent des traces

Interviewée ce matin par le quotidien sportif L'Equipe, Christine Arron explique qu'elle n'est qu'à moitié étonnée par ces cas positifs. "Depuis quelques temps, sur 100 mètres, les moins de 10 secondes chez les garçons et les moins de 11 secondes chez les filles, sont devenus banals. Ce n'est pas possible, ça! Il se passe quand même des choses bizarres ces dernières années, non?". Aujourd'hui cette jeune retraitée de l'athlétisme (elle a 39 ans et deux enfants), raconte encore que si elle prend toujours du plaisir à suivre les compétitions,  elle ne peut plus regarder les grandes performances de la même façon: "Je ne m'enthousiasme plus  devant les performances depuis quelque temps déjà".


Gagner à l'eau claire, c'est possible

Christine Arron, qui détient toujours le record d'Europe du 100 mètres en 10.73, explique tout de même que les grandes performances restent possibles sans avoir recours à des produits interdits. Elle prend pour exemple les deux sprinteurs français qui brillent ces derniers temps: Jimmy Vicaut (9.95 ce week-end) et Christophe Lemaitre (10.07 cette saison).