publicité

Kilian Jornet secouru par le PGHM dans l'ascension de l'Aiguille du Midi

Le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne a du se porter au secours de l'espagnol, samedi soir. Le double vainqueur du Grand Raid a été surpris par le mauvais temps alors qu'il tentait l'ascension de la face nord de l'Aiguille du Midi en short et baskets. Début de polémique. 

© David Ponchelet
© David Ponchelet
  • Par David Ponchelet
  • Publié le

Les faits

Comme le révèle Le Dauphiné Libéré, c'est en fin d'après-midi de samedi que les secouristes du PGHM de Chamonix ont reçu un appel à l'aide. Deux personnes, un homme et une femme étaient en mauvaise posture dans l'ascension de la face nord de l'Aiguille du Midi (3842 mètres). Le mauvais temps empêchant tout décollage d'hélicoptère, c'est à pied, en formant une caravane terrestre que les hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne sont parvenus, dans la soirée de samedi, à secourir les deux montagnards en difficulté. Un sauvetage presque banal pour les gendarmes spécialisés, mais l'identité d'un des deux montagnards est surprenante. C'est bien Kilian Jornet, l'ultra-trailer le plus réputé au monde qui était en difficulté, le vainqueur de l'Ultra-trail du Mont Blanc, du Grand Raid, l'homme qui s'est lancé à l'assaut des plus hauts sommets de la planète (un défi intitulé summits of my life, détaillé ici).
L'Aiguille du Midi culmine à 3842 mètres © FRED DE NOYELLE/GODONG / PHOTONONSTOP
© FRED DE NOYELLE/GODONG / PHOTONONSTOP L'Aiguille du Midi culmine à 3842 mètres

Remerciements au PGHM

Sur sa page Facebook, Kilian Jornet adressait dimanche un message faisant référence à cette mésaventure, rappelant que la montagne était toujours la plus forte et qu'à son contact, on apprenait chaque jour...Un message qui s'achève par des remerciements au PGHM:

now and then, the mountain reminds us that she is stronger ... and everyday teach us lot of lessons
merci au PGHM Chamonix Mont-Blanc
;)
 





 





Début de polémique

Mais cette mésaventure suscite un début de controverse dans le milieu de la montagne. Certains spécialistes jugent irresponsable l'attitude de Kilian Jornet. Selon Jean-Louis Verdier, adjoint en maire de Chamonix, chargé de la sécurité en montagne, par ailleurs guide de haute-montagne, "la montagne se pratique avec du matériel adéquat. On a le droit de se mettre soi-même en danger, mais on ne peut pas non plus faire n'importe quoi d'autat plus par mauvais temps."
Les habitués de Chamonix expliquent que de plus en plus de pseudo-alpinistes en shorts et baskets se lancent, sans réelle préparation, à l'assaut des sommets des Alpes. Si Kilian Jornet est sans conteste un champion qui connait la montagne et ses dangers, il donne inévitablement une image de facilité très trompeuse.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play