IFTM Top Resa : la Réunion sous le signe des émotions

tourisme
top resa, la réunion
Le stand de l'IRT au salon international du tourisme IFTM Top Resa, le 24 septembre 2013 ©La1ere.fr
Au salon international du tourisme IFTM Top Resa à Paris (24 - 27 septembre), le Comité régional du tourisme de la Réunion incite les visiteurs à effectuer « un voyage d’émotions » dans l’île. 
Cette année, l’IRT (Ile de la Réunion tourisme) a placé sa stratégie de communication sous le signe des émotions, avec un petit film diffusé sur leur stand, destiné à faire « vivre intégralement l’expérience île de la Réunion ».
 
Rien de bien nouveau sur le fond, mais de très belles images pour promouvoir la destination et atteindre un objectif précis, celui de 600.000 touristes en 2015.  Selon l’IRT, « 2011 et 2012 ont été des années record en termes de fréquentation. Ainsi, près de 446.500 voyageurs ont été enregistrés en 2012, soit une progression de 6,2% par rapport à 2010. »

VIDEO. Le clip promotionnel de l'IRT


Cette hausse est due à une progression des arrivées en provenance de marchés hors hexagone, notamment sud-africain, alors que « le marché français a enregistré une baisse de 5 % sur 2012 », précise Pascal Viroleau, le directeur de l’IRT. Selon lui, il faut diversifier la clientèle et progresser sur d’autres marchés, en particulier sud-africain, chinois et indien, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse le 24 septembre.
 
Un souhait appuyé par la sénatrice et présidente de l’IRT Jacqueline Farreyrol, qui milite pour l’exemption de visas pour les touristes chinois et indiens se rendant à la Réunion. Une mesure déjà en place pour les Sud-Africains et qui a porté ses fruits : « une augmentation de 50 % de visiteurs sud-africains », assure Pascal Viroleau. 
 
Cette disposition ferait sans doute du bien au tourisme réunionnais alors que l’INSEE vient d’annoncer une contraction du secteur de 10 % pour le premier semestre 2013.
 
Et les requins dont on a beaucoup parlé récemment ? Il en a été très peu question sur le stand de l’IRT, sinon pour louer la transparence des autorités réunionnaises sur le plan de la communication. Le directeur du comité du tourisme a par ailleurs souligné que la Réunion était en train de se doter de dispositifs innovants (radars, sondes) visant à l’amélioration de la surveillance et de la protection des zones de baignade.