L'Etat va avancer 41,9 millions d'euros à la Polynésie française

économie
Euros
©DR
L'Etat débloquera d'ici la fin de l'année près de 42 millions d'euros en faveur de la Polynésie française, une "avance remboursable" pour l'aider à faire face à ses difficultés financières, selon le ministère de l'Outre-mer. 
"Le montant est défini, c'est 41,9 millions d'euros, sous forme d'avance de l'Etat, remboursable dans les deux ans, pour aider la Polynésie à payer ses fournisseurs, ses fonctionnaires et aussi à abonder le fonds intercommunal de peréquation et donc payer les agents communaux", d’après des propos recueillis par l'AFP.

Cette avance sera inscrite en loi de finances rectificative et "sera donc débloquée d'ici à la fin de l'année". Une convention, qui sera signée entre l'Etat et la Polynésie, détaillera l'affection de cette somme (5 milliards de francs Pacifique).

Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, se rendra en Polynésie en décembre pour entériner cette convention, véritable "geste politique d'accompagnement" à l'égard de cette collectivité du Pacifique, dont Gaston Flosse a repris la tête au printemps dernier.

Le président polynésien a déjà donné des gages et présenté les axes d'un plan assez drastique de redressement des finances publiques. Il espère convenir avec la tutelle étatique d'un "pacte de confiance". 

A l'été 2012, le nouveau gouvernement socialiste avait débloqué 502 millions d'euros dus par l'Etat à la Polynésie et que le précédent gouvernement Fillon avait gelés.

Victorin Lurel s'était rendu à Papeete en janvier denier mais avait du écourter son séjour en raison d'un deuil dans sa famille.