outre-mer
territoire

Couvre-feu pour les mineurs en Guadeloupe : Valls dit "pourquoi pas"

politique
Manuel Valls
Manuel Valls n'est pas opposé à l'instauration d'un couvre-feu pour les mineurs en Guadeloupe ©MARTIN BUREAU / AFP
Manuel Valls n'est pas contre l'instauration d'un couvre-feu pour les mineurs en Guadeloupe. Hier au Sénat, lors de la traditionnelle cérémonie d'accueil des élus d'Outre-mer, le ministre de l'Intérieur répondait à la proposition de René Noël, président de l'association des maires de Guadeloupe.
L'idée d'un "couvre-feu pour les jeunes" a été soumise à Manuel Valls par René Noël. Le président de l'association des maires de Guadeloupe est en déplacement à Paris à l'occasion du Congrès des maires de France, il était hier soir au Sénat pour la cérémonie d'accueil des élus d'Outre-mer. 

Un Manuel Valls prudent

Manuel Valls lui a répondu : "pourquoi pas". Mais il nuance ses propos, rappelant que les violences sont souvent "intrafamiliales ou dues à des gangs impliqués dans le trafic de drogue". Il ajoute : "un couvre-feu, c'est une mesure exceptionnelle quand même. Je laisse les autorités locales décider", mais il souligne qu'il faut tout de même "faire confiance à la jeunesse" (réaction à écouter ci-dessous).

Manuel Valls, au micro de Célia Cléry


La proposition avait été émise fin septembre par Guy Losbar, maire de Petit Bourg. Lequel souhaitait instaurer un couvre-feu pour les mineurs en Guadeloupe afin de lutter contre la délinquance. Plus précisément, faire en sorte que les jeunes de moins de 16 ans ne puissent pas sortir après 22h sans être accompagnés par un adulte.
Publicité