outre-mer
territoire

L’épandage aérien revient en Martinique, les Bleus célébrés à la Réunion… Les Unes de la presse Outre-mer

revue de presse
revue presse
La Une du Journal de l'île de la Réunion ©JIR
Egalement ce mercredi : des pépins pour les agrumes en Guadeloupe, le budget 2014 de la Polynésie sur la table, et le débat sur la citoyenneté s’invite en Nouvelle-Calédonie. 

L’épandage aérien de nouveau autorisé en Martinique

« Suspendu depuis le 28 août 2013, l'épandage aérien peut reprendre dans les bananeraies. Le tribunal administratif reprochait le caractère trop systématique du précédent arrêté. Désormais, l'épandage aérien est conditionné à la semaine et à la parcelle. Le préfet vient de signer un nouvel arrêté. » (France-Antilles Martinique)
FA martinique
 

France-Antilles Guadeloupe

FA guadeloupe

France-Guyane

FA guyane

Un match « renversant »

« Les Bleus ont sans aucun doute signé l’une des pages les plus marquantes de leur histoire. Personne ne croyait réellement aux capacités de rebond et de réaction d’une équipe totalement à côté de son sujet vendredi à Kiev. Mais elle a réussi à renverser la situation dans une ambiance de feu rarement vue au SDF, évitant une humiliation de plus au football français, 20 ans quasiment jour pour jour après l’échec contre la Bulgarie (2-1) qui l’avait privée de la Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis. Les spectres de cette défaite et de cette dernière phase finale manquée étaient dans toutes les têtes mais les troupes de Didier Deschamps ont fait fi de la pression et de la tension pour obtenir leur qualification au bout d’une soirée qui fera date. » (Le Journal de l’île de la Réunion)
JIR
 

Le Quotidien de la Réunion et de l’océan Indien

quotidien réunion

Témoignages (la Réunion)

témoignages

Budget 2014 de la Polynésie : 135,43 milliards de Fcfp

« Le budget primitif 2014 du Pays est arrivé sur les bureaux des représentants de l’assemblée. D’un montant de 135,43 milliards de Fcfp (dont 109 milliards en fonctionnement), le gouvernement rappelle que “le budget primitif constitue l’acte principal du gouvernement” et espère en faire “les jalons” du retour à la croissance. 
Le montant de la dette totale du Pays est de 89,2 milliards de Fcfp, hors Compte d’aide aux victimes des calamités naturelles (CAVC). Le montant de la masse salariale est de 32,226 milliards de Fcfp. C’est le premier poste des dépenses de fonctionnement. Pour l’année 2014, le montant global des emprunts autorisé est fixé à 7,7 milliards de Fcfp » (Les Nouvelles de Tahiti)
nouvelles tahiti
 

La Dépêche de Tahiti

depeches tahiti

Les Nouvelles calédoniennes

lnc

 
Publicité