outre-mer
territoire

"Les prix à la pompe vont baisser de 2...3...4...ou 5 centimes", selon Victorin Lurel

politique
lurel
©ALAIN JOCARD / AFP
Pour la première fois depuis le début de la négociation sur le nouveau décret carburants dans les DOM, le ministre des Outre-mer a donné une estimation de la baisse attendue pour les automobilistes: entre 2 et 5 centimes par litre.
Invité jeudi de la chaîne de télévision TV5 Monde, le ministre des Outre-mer s'est exprimé sur le dossier sensible des carburants dans les DOM, alors que les négociations se poursuivent sur les arrêtés de méthodes de son nouveau décret, et que le PDG de Total Christophe de Margerie a tenu des propos très commentés sur ce dossier, mercredi à l'Assemblée nationale.

Précision sur la baisse des prix

Lors de cet entretien, Victorin Lurel a pour la première fois donné le chiffre que lui réclamaient depuis des mois les acteurs de la filière carburants dans les DOM: celui de la baisse estimée du prix à la pompe grâce au nouveau décret. Le ministre des Outre-mer a expliqué que le nouveau décret devrait permettre de faire baisser les profits de la SARA, la raffinerie des Antilles, "de 33,5 millions actuellement à environ 20 millions. On aura 15 millions à répercuter vers l'aval, en faveur des consommateurs". 
Résultat, selon Victorin Lurel, "les prix vont baisser, c'est une certitude. De combien ? le quantum dépendra de l'effort fait par les pétroliers (...) au total, entre 2, 3, 4, 5 centimes par litre...

La polémique avec Total sur Mayotte

Le ministre est également brièvement revenu sur les déclarations très polémiques du PDG de Total à propos de Mayotte. Mercredi, auditionné par la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, Christophe de Margerie avait affirmé que Total était prêt à quitter Mayotte où le pétrolier est en position de monopole. Selon Victorin Lurel, "Le président de Margerie ne peut pas dire ça (...) c'est un peu difficile à entendre". En revanche, le ministre des Outre-mer n'a pas évoqué la menace de Christophe de Margerie de ne plus ravitailler la SARA en carburants.

Pour voir l'intégralité de l'interview de Victorin Lurel sur TV5, c'est par ici. 
Publicité