publicité

Onze ans après, l'amie et biographe d'Edith Lefel se souvient

Il y a onze ans jour pour jour disparaissait la chanteuse caribéenne Edith Lefel. Rencontre à Paris avec Emelyne Médina-Larochelle, son amie, attachée de presse et biographe.

Emelyne Médina-Larochelle, auteur de la biographie d'Edith Lefel parue en 2003 © LS
© LS Emelyne Médina-Larochelle, auteur de la biographie d'Edith Lefel parue en 2003
  • Par Léia Santacroce
  • Publié le , mis à jour le
"Quand j'ai ouvert les portes de l'Eglise, j'ai cru que j'allais être écrasée par la foule !", se souvient Emelyne Médina-Larochelle, onze ans après les obsèques de son amie Edith Lefel. Plusieurs milliers de personnes s'étaient massées devant l'Eglise Saint-Sulpice à Paris pour dire adieu à la chanteuse caribéenne, emportée par un malaise cardiaque à 39 ans, le 20 janvier 2003.
 

"Elle chantait tout le temps"

Celle qui fut son amie, son attachée de presse et sa biographe (voir encadré en bas de page) nous reçoit dans son appartement parisien, trois jours avant l'anniversaire de la mort d'Edith Lefel. "Edith ? Je l'ai rencontrée au lycée, en seconde", raconte-t-elle. Elle chantait tout le temps ! A chaque pause, dans les couloirs, elle chantait. Pas du zouk, hein! Des chansons de Brel, de Piaf… Ça ne m'a pas étonnée qu'elle en fasse son métier."
 
Née à Cayenne en 1963 d'un père martiniquais et d'une mère guyanaise, Edith Lefel a grandi en Martinique jusqu'à l'âge de 14 ans, avant de rejoindre sa mère à Saint-Denis (93). Dès ses années lycée, elle passe de nombreux week-ends à chanter dans le groupe de son frère aîné. "Déjà, à l'époque, elle faisait sans cesse des concerts ! Se souvient Emelyne Médina-Larochelle, sourire aux lèvres. Et nous, ses copines, on se disait "wahou…" " Après le bac, les deux amies se perdent de vue.
 

Les retrouvailles

Au milieu des années 1980, Emelyne Médina est en vacances en Guadeloupe, d'où elle est originaire. Là, elle entend le tube "Ich Manman" à la radio (voir la vidéo ci-dessous), l'un des titres qui ont propulsé la choriste Edith Lefel au rang de chanteuse reconnue et adulée. "Je n'en revenais pas ! s'exclame son amie. Et je pensais qu'elle ne se souviendrait pas de moi". Que nenni.

Quelques années plus tard, alors qu'Emelyne Médina est attachée de presse chez Sony, elle croise Edith Lefel par hasard dans un café de Ménilmontant à Paris : "elle m'a dit qu'elle me solliciterait pour l'aider à faire sa promo. A partir de là, nous sommes restées très proches."

La discographie d'Edith Lefel dans l'appartement d'Emelyne Médina-Larochelle © LS
© LS La discographie d'Edith Lefel dans l'appartement d'Emelyne Médina-Larochelle
 

Edith Lefel préparait un deuxième Olympia

Après la sortie de son troisième opus, "Rendez-vous", Edith Lefel fait appel à son amie pour la promotion et l'organisation de son premier concert solo à l'Olympia, le 11 mai 1996. Consécration, la salle du boulevard des Capucines affiche complet. La soirée reste un si bon souvenir pour la chanteuse caribéenne qu'après la sortie de son album "Si seulement", en 2002, elle rêve d'un deuxième Olympia.
 
"Elle imaginait un grand spectacle avec un orchestre philharmonique à la Luther Vandross, raconte Emelyne Médina. Nous avions rendez-vous le mardi pour organiser ce grand concert, elle est morte le lundi, ça a été un grand choc…" De son vivant, Edith Lefel n'avait de cesse d'évoquer la mort. "A demain... si Dieu le veut !" avait-elle coutume de dire, d'après son amie. Début janvier 2003, soit quelques jours avant son décès, la chanteuse déclarait dans une interview (à voir dans la vidéo ci-dessous, à partir de 13'15 environ) : "il faut profiter un maximum de la vie parce que si ça trouve, l'année prochaine, on n'est plus là..."

Doc hommage

 

Quelques morceaux à réécouter

Le titre "Ich Manman", avec Jean-Luc Alger du groupe Lazair.
Ich Manman
Le titre "Si seulement" tiré de l'album éponyme d'Edith Lefel, sorti en décembre 2002, soit quelques semaines avant sa mort.
Si seulement

 

Un documentaire sur la vie d'Edith Lefel sera diffusé vendredi 24 janvier sur France Ô

Le documentaire "Edith Lefel, une vie" sera diffusé vendredi 24 janvier sur France Ô.  Il a été réalisé par Eric Basset, ex-producteur de la chanteuse. Le titre du documentaire fait référence à la biographie rédigée par Emelyne Médina Larochelle en 2003 (éditions Créons). "En 2003, mon livre entrait davantage dans une démarche de deuil, confie-t-elle. Onze ans après, ce documentaire est là pour faire connaître Edith aux nouvelles générations."
Le documentaire sera suivi de la retransmission d'un concert hommage rendu par de nombreux artistes dont Milca, Warren et Loriane Zacharie.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play