Cumul des mandats: comment les députés ultramarins ont-ils voté ?

politique
assemblee nationale
Assemblee nationale
La réforme limitant le cumul des mandats a été définitivement votée mercredi par le Parlement. Parmi les élus d'Outre-mer, nombreux sont ceux qui devront abandonner un ou plusieurs mandat si le texte est adopté.
Bientôt la fin du cumul des mandats? C'était une promesse du candidat François Hollande. Après avoir été adopté à l'Assemblée nationale une première fois en juillet, puis retoqué par le Sénat, le projet de loi a été définitivement adopté par les députés ce mercredi. 313 députés ont voté pour le non-cumul, 225 ont voté contre et 14 se sont abstenus. 
 
Le texte va maintenant devoir passer le cap du Conseil constitutionnel.
 
Parmi les 27 députés d'Outre-mer, Voici le détail des votes:

Ont voté pour le non-cumul

  • Erick Bareigts, groupe PS, Réunion
  • Chantal Berthelot, ​groupe PS, Guyane
  • Serge Letchimy, groupe PS, Martinique
  • Patrick Lebreton, groupe PS, Réunion
  • Eric Jalton, groupe PS, Guadeloupe
  • Jean-Claude Fruteau, groupe PS, Réunion
  • Gabrielle Louis-Carabin, groupe PS, Guadeloupe
  • Monique Orphé, groupe PS, Réunion
  • Hélène Vainqueur Christophe, groupe PS, Guadeloupe
  • Jean-Jacques Vlody, groupe PS, Réunion
  • Thierry Robert, groupe RDP, Réunion
  • Huguette Bello, groupe GDR, Réunion
  • Alfred Marie-Jeanne, groupe GDR, Martinique

Ont voté contre

  • Edouard Fritch, groupe UDI, Polynésie
  • Jonas Tahuaitu, groupe UDI, Polynésie
  • Jean-Paul Tuaiva, groupe UDI, Polynésie
  • Ary Chalus, groupe RDP, Guadeloupe
  • Annick Girardin, groupe RDP, St-Pierre et Miquelon
  • Bruno Nesto Azérot, groupe GDR, Martinique
  • Jean-Philippe Nilor, groupe GDR, Martinique

Abstention

  • Philippe Gomès, groupe UDI, Nouvelle-Calédonie
  • Sonia Lagarde, groupe UDI, Nouvelle-Calédonie
  • Gabriel Serville, groupe GDR, Guyane

Non votants

  • Ibrahim Aboubacar, groupe PS, Mayotte
 

La Guadeloupe, terre de cumulards

Parmi les parlementaires d'Outre-mer, au nombre de 47 , on compte 25 "cumulards" contre 22 "non cumulards".
Avec quelques inégalités par régions. Ainsi, les 7 députés ou sénateurs de la Guadeloupe cumulent leur mandat au Palais Bourbon avec ceux de maires de leurs communes respectives pour la plupart. Félix Desplan, sénateur de la Guadeloupe est également maire de Pointe-noire et Vice président de la communauté d'agglomération du Nord Basse – Terre. Le sénateur Jacques Gillot est quant à lui président du Conseil général de la Guadeloupe.
 

Gaston Flosse sénateur et président

C'est dans le Pacifique que l'on trouve le moins de parlementaires "cumulards". Ainsi les parlementaires de Wallis et Futuna n'excerczent aucun autre mandat électif.  En Polynésie,  le sénateur Gaston Flosse est également président de la Polynésie française. Mais les députés Jonas Tuhaitu et Edourad Fritch cumulent également les fonctions localement. En Nouvelle Calédonie, sur les quatre parlementaires, seul le sénateur Hilarion Vendegou est également maire, dans la commune de l'Ile-des-Pins.
 
En septembre 2013, une enquête de l'Express s'était penché sur l'ensemble des élus français. Députés, sénateurs, mais aussi ministres, présidents de collectivités… Le magazine avait ensuite avait établi un classement des plus gros cumulards de France, en fonction de l'importance des mandats exercés. En tête parmi les ultramarins, on trouvait les élus réunionnais, et notamment Didier Robert, président du Conseil régional de la Réunion, (56e), Michel Fontaine, Sénateur-maire de Saint-pierre de la Réunion, (74e) et Huguette Bello, député maire de Saint-Paul.