220ème anniversaire de la première abolition de l’esclavage

commémorations
Esclavage
Scène de châtiment d'un esclave avant 1848 à la Martinique ©Martinique 1ère
Le 4 février 1794, la convention abolissait l’esclavage dans les colonies françaises. Il fut ensuite rétabli le 20 Mai 1802 et définitivement aboli le 27 avril 1848. Ce soir plusieurs veillées sont organisées en France pour commémorer le 220 ème anniversaire de ce premier décret.
Le 4 février 1794, la Convention Nationale "déclare que l’esclavage des Nègres dans toutes les Colonies est aboli" ; en conséquence elle décrète que les hommes, sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens Français et jouiront de tous les droits assurés par la constitution.


L’esclavage a été aboli deux fois en France

En France, l’esclavage a été aboli deux fois, le 4 Février 1794 avec le soutien de la Société des Amis des Noirs puis le 27 avril 1848 par le décret de Victor Schoelcher. L’esclavage ayant été  rétabli par Napoléon Bonaparte par une loi du 20 mai 1802.
La première abolition de l'esclavage est peu évoquée dans la retranscription de l’histoire et son rétablissement par le premier Consul reste bien souvent dans l‘ombre. Indiscutablement la grande révolte Haïtienne de 1791, l’abolition de l’esclavage à Saint Domingue et l’arrivée de trois députés (dont l’ancien esclave J.B Belley) ont joué un rôle décisif dans la décision.

La particularité de cette première abolition c’est sa cohérence révolutionnaire puisqu’elle n’a prévue aucune indemnisation pour les propriétaires d’esclaves. Contrairement au décret de Victor Schoelcher en 1848, qui lui décidera de réparer le "préjudice" subi par les colons.
Les explications de Glady Say, de Radio Outre-mer 1ère :

Gladys Say


 




Les différentes commémorations
Paris
18 heures : l’association des amis du général-Dumas, le site www.une-autre-histoire.org et Claude Ribbe organisent ce mardi 4 février 2014 à Paris place du général-Catroux 17e arrondissement métro Malesherbes (ligne 3) bus 94 un rassemblement silencieux devant les fers brisés (monument en souvenir du général Dumas).

Bordeaux
18 heures: célébration solennelle (Quais des chartrons face à la cité mondiale du vin prés de l’IBOAT) en présence des représentants de la société civile et des autorités.
18h30: table ronde (Cité mondiale du vin dans la salle Brasilia) portant sur les enjeux de la commémoration de l’abolition de l’esclavage à l’initiative du Parti communiste français.
Projection du film de Marcel Dorigny (52 minutes)
animée par Rosa Moussaoui, journaliste à L’Humanité
avec Lydia Samarbakhsh, PCF, (secteur international),
Daniel Voguet, president ADEN,
Karfa Diallo, Fondation du Mémorial de la Traite des noirs
et Marcel Dorigny (historien Paris 8)
Exposition sur Aimé Césaire

Les Outre-mer en continu
Accéder au live