publicité

La cocaïne était dissimulée dans des patates douces en provenance de Guyane !

Le tribunal correctionnel de Pau juge aujourd'hui trois hommes suspectés d'un trafic de cocaïne entre la Guyane et l'hexagone. La drogue était dissimulée dans des patates douces en provenance du Surinam.

© DR
© DR
  • la1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Ce sont trois Guyanais qui comparaissent ce jeudi à Pau, comme le rapportent nos confrères de France Bleu Béarn. Ils ont entre 25 et 35 ans. L'un d'eux vit en Guyane, tandis que les deux autres habitent Pau et Bordeaux. 


Patates douces coupées en deux

Ils sont accusés d'un trafic de cocaïne qui se serait déroulé entre 2009 et 2011. La drogue arrivait à Maripasoula en provenance du Surinam, où elle était produite. Là, en Guyane, la cocaïne était dissimulée dans des patates douces. Ensuite, c'est par colis postal que les patates douces fourrées à la coke étaient expédiées en métropole, jusqu'à Pau.


La tournée du facteur

C'est donc le facteur qui livrait les colis contenant jusqu'à 1,5 kilo de cocaïne au domicile du cousin de l'expéditeur qui se chargeait ensuite de la transporter par la route vers Bordeaux ou vivait le troisième larron. 
Les trois hommes ont reconnu les faits, mais ils ne sont pas d'accord sur le nombre de colis expédiés...
Ecoutez les précisions de Daniel Corsand, de France Bleu Béarn :
France Bleu Béarn trafic coke


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play