Sylvain Monsoreau gagne contre les Verts sur...tapis vert

football
Monsoreau
Sylvain Monsoreau, ici en 2009 sous le maillot de St Etienne dans un duel avec le parisien Guillaume Hoarau ©FRED DUFOUR / AFP
Le footballeur martiniquais a obtenu la condamnation de l'AS Saint Etienne par le tribunal des Prud'hommes. Le club stéphanois devra lui verser plus de 180.000 euros de rappel de salaire. 
Lundi, le conseil des prud'hommes a condamné l'AS Saint-Etienne à verser 180.000 euros d'arriérés de salaire à son ancien défenseur, originaire de Martinique.


relations détériorées

Après avoir joué à Lyon et Monaco, Sylvain Monsoreau, 32 ans aujourd'hui, était arrivé chez les Verts lors de la saison 2008-2009. Mais au fil des années, les relations entre le club et le joueur se sont détériorées. Finalement, à la fin de la saison 2011-2012, alors qu'il n'était plus titulaire depuis une saison, Saint-Etienne avait choisi de ne pas renouveler le contrat de Monsoreau. Le joueur avait alors décidé de saisir les prud'hommes, estimant son préjudice à 2,3 millions d'euros. Il réclamait en effet des dommages et intérêts pour "préjudice professionnel et financier" et "harcèlement moral".

Absences injustifiées et propos moqueurs

Entre janvier et juin 2012, L'ASSE avait retenu 85.000 euros sur le salaire du joueur, pour des absences injustifiées. Le club reprochait au joueur son irrespect envers les dirigeants stéphanois, ainsi que des propos moqueurs sur sa page Facebook. Mais les prud'hommes n'ont donc pas retenu les arguments du club, le condamnant a payer 180.000 euros à son ancien défenseur.

Aujourd'hui, après un passage par Troyes, Sylvain Monsoreau est sans contrat. Il pourrait rejoindre deux anciens partenaires, Guily et Govou, dans le club de Chasselay, qui évolue en CFA. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live