outre-mer
territoire

Filmée nue sous sa douche par un supérieur, une Martiniquaise engagée dans l'armée est contrainte de démissionner

société
militaires en Martinique
©PATRICE COPPEE / AFP
Le ministère de la Défense a annoncé récemment qu'il voulait lutter contre les cas de harcèlement dont sont victimes certaines femmes engagées dans l'armée. le journal Métronews révèle qu'une jeune Martiniquaise a été filmée nue, sous sa douche, et contrainte de démissionner. 
Âgée de 25 ans, cette jeune Martiniquaise était stagiaire dans un centre militaire de formation professionnelle en Vendée. En novembre dernier, elle a été filmée nue sous sa douche, à son insu, par un sergent. Selon Métronews, ce militaire était saoul après avoir fêté la qualification de l'équipe de France de football pour la coupe du monde. Il a glissé son téléphone entre la porte de la douche et le sol. 

Une plainte et des pressions

La jeune femme a porté plainte contre le sergent, mais très curieusement, c'est elle qui a subi des pressions. Selon son avocat, Jacques Delacharlerie:
 

"On lui a tenu la plume pour qu'elle demande la résiliation de son contrat. Elle ressent comme une humiliation. L'armée, au lieu de lui offrir une protection, l'a seule stigmatisée au nom d'une conception très douteuse de l'intérêt du service".











Démission suspendue

D'après Métronews, le tribunal administratif de Nantes a décidé de suspendre la démission forcée de la jeune femme. Contactés, les responsables du centre de formation dans lequel s'est déroulé cette affaire n'a pas souhaité réagir.  
Cette affaire intervient alors que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé à la fin février l'ouverture d'une enquête interne sur les violences sexuelles dont sont victimes les femmes dans l'armée française, à la suite de la publication du livre "La guerre invisible", dans lequel deux journalistes ont recueilli une cinquantaine de témoignages sur des cas de harcèlements, violences et bizutages vécus par des femmes engagées dans la grande muette.  
Regardez également le reportage de France 2 qui a rencontré deux femmes elles aussi victimes de ce type de faits :
##fr3r_https_disabled##


Publicité