outre-mer
territoire

Un consortium français intéressé par un projet de géothermie dans la Caraïbe

énergie
La Dominique Vallée de Roseau
La Dominique Vallée de Roseau ©Hervé Gyssels/Photononstop/AFP
Un consortium français a fait part de son intérêt pour reprendre un projet de centrale d'électricité géothermique à la Dominique, abandonné par EDF, qui devait aussi approvisionner la Martinique et la Guadeloupe.
Selon le ministère des Outre-mer qui a publié un communiqué ce vendredi, Ce consortium "formé de CDC Infrastructure, GDF SUEZ et NGE Groupe a officiellement fait part mercredi au gouvernement du Commonwealth of Dominica de son intérêt à développer un projet de production d'électricité à base de géothermie sur l'île de la Dominique". Dans ce même communiqué,  Victorin Lurel, salue "l'engagement" de ces partenaires.

Un projet qui avait échoué

EDF avait abandonné le projet en 2013 le jugeant pas assez rentable, au grand dam notamment des collectivités territoriales françaises qui travaillaient depuis plusieurs années sur ce projet de coopération régionale dans la Caraïbe. Ce projet d'usine de 130 mégawatts devait s'implanter à la Dominique, petite île indépendante de 80.000 habitants située entre la Guadeloupe et la Martinique pour leur distribuer 50 MW à chacune et renforcer la part des énergies renouvelables dans leur approvisionnement énergétique.

La Dominique d'abord, les Antilles ensuite

Selon le ministre des Outre-mer, "le projet serait développé en deux phases : une première phase visant à approvisionner le marché domestique de la Dominique, et une seconde phase visant à exporter de l'électricité vers les Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique) par câble sous-marin".
"Le projet devrait contribuer à réduire les coûts de production d'électricité et les émissions de gaz à effet de serre, tant à la Dominique que dans les Antilles françaises", souligne Victorin Lurel.

GDF SUEZ confirme

GDF SUEZ a confirmé à l'AFP avoir déposé ce projet. "Nous sommes au début d'un processus qui prendra plusieurs années pour concrétiser les deux phases du projet", a-t-on précisé chez GDF SUEZ.
"Nous espérons que notre offre sera bien reçue et que nous pourrons la développer, car cette offre répond à un besoin dans une zone importante avec notamment, en plus de la Dominique, des perspectives intéressantes pour les Antilles françaises",précise encore GDF Suez.

Publicité