outre-mer
territoire

Imbroglio à la cour d'assises de Paris à l'ouverture du procès de Ruddy Alexis

justice
Cour d'assises
La cour d'assises de Paris, ce matin ©Leia Santacroce
Le Guadeloupéen, accusé du meurtre de Jacques Bino lors des émeutes de février 2009, n'était pas présent ce lundi à Paris, à l'ouverture de son procès en appel devant la cour d'assises. Le président de la cour a délivré un mandat d'amener contre Ruddy Alexis. 
Le procès en appel de Ruddy Alexis commence fort. Accusé du meurtre de Jacques Bino et acquitté en première instance, il a choisi de ne pas comparaître à l'audience ce lundi à la Cour d'assises de Paris. Comme l'explique Guadeloupe 1ère, Ruddy Alexis est resté en Guadeloupe, de même que son avocat, Me Daniel Démocrite.

L'accusé explique être au chômage depuis son acquittement et affirme ne pas avoir les moyens de se déplacer jusqu'à Paris. "C'est une stratégie", concède Alex Lollia, témoin de la défense et signataire de la pétition "Respect pour la Guadeloupe". "Ruddy Alexis dénonce par là la discrimination qui est faite envers la justice guadeloupéenne..."
Maître Sanjay Mirabeau, l'un des avocats de Ruddy Alexis
Maître Sanjay Mirabeau, connu pour avoir défendu Dieudonné, est l'un des avocats de Ruddy Alexis ©LS
Un avocat de Ruddy Alexis, Me Sanjay Mirabeau, était tout de même présent à l'audience pour expliquer la démarche de son client. "Je ne vais pas vous dire trivialement que mon client n'a pas de fric, mais c'est le cas !" a-t-il déclaré devant la Cour.  "Ce dépaysement... c'est se foutre de la gueule du monde !" a-t-il lancé en sortant de la salle.

Ecoutez Me Sanjay Mirabeau, au micro de Martin Baumer pour Radio Outre-mer 1ère :

Sanjay Mirabeau



Mandat d'amener

Devant cette situation confuse, le président de la cour d'assises a annoncé, après une brève suspension d'audience, qu'un mandat d'amener allait être délivré contre Ruddy Alexis. Autrement dit, l'accusé va être arrêté par les forces de l'ordre (police ou gendarmerie) en Guadeloupe et transporté jusqu'à Paris. 
Le magistrat a déclaré qu'il pensait que le procès pourrait reprendre et s'ouvrir véritablement dès ce mercredi matin, en présence de Ruddy Alexis.

Procès en appel de Ruddy Alexis : le box des accusés, vide
Procès en appel de Ruddy Alexis : le box vide ©LS


"La justice traitée de manière indigne"

Face à l'absence de Ruddy Alexis, l'avocat général de la cour d'assises de Paris, qui n'est autre que  Philippe Courroye, n'a pas mâché ses mots, estimant que "la justice avait été traitée de manière indigne par Ruddy Alexis". Selon le magistrat, l'accusé "n'a pas à choisir sa cour et n'a pas d'excuse valable". Il regrette cette "méthode cavalière". 

Les avocats de la partie civile, qui représentent des amis et la famille de Jacques Bino, dénoncent quant à eux une "prise d'otage" de la justice par Ruddy Alexis. "On trouve des billets low cost à 400 euros... Là, nous avons à faire à un fuyard", martèle Me Tacita.

Ecoutez Maître Tacita, au micro de Martin Baumer pour Radio Outre-mer 1ère :

Maître Patrice Tacita


Que Ruddy Alexis se rende à Paris ou non d'ici à mercredi, on peut s'attendre à d'autres rebondissements. Son avocat, Me Mirabeau, n'exclut pas de demander le renvoi du procès lors de la prochaine audience. Il a promis de "foutre le bordel".
Publicité