outre-mer
territoire

Mondial 2014 : le Martiniquais Loïc Rémy marque des points

coupe du monde
Loïc Rémy
Le Martiniquais d'origine, Loïc Rémy, a marqué le 3e but face à la Norvège, mardi soir au Stade de France ©FRANCK FIFE / AFP
Les Bleus ont parfaitement entamé leur préparation pour la Coupe du Monde au Brésil, en étrillant la Norvège, 4 à 0, mardi soir au Stade de France. Une victoire qui aura peut être permis à certains joueurs, souvent remplaçants, de faire hésiter Didier Deschamps. A l'image du Martiniquais Loïc Rémy.
Il n’avait pas marqué avec l’Equipe de France depuis 2 ans et demi et une rencontre face aux Etats-Unis en novembre 2011… Contre la Norvège, mardi soir au Stade de France, il lui aura fallu seulement deux minutes après son entrée sur le terrain, un peu après l’heure de jeu, pour conjurer le sort. Parfaitement lancé par Mathieu Debuchy, le Martiniquais d'origine, Loïc Rémy laisse sur place ses deux défenseurs et crucifie le gardien d’une puissante frappe au ras du poteau.

"Pour la confiance, c’est parfait, a-t-il commenté après la rencontre. Ça fait énormément de bien. J’espère continuer sur ma lancée…"  Très efficace – domaine dans lequel les Français ont pêché par le passé – l’attaquant martiniquais s’est ensuite montré très remuant sur le front de l’attaque, à gauche, puis à droite. Très disponible également, passant même tout près d’inscrire un doublé.
 

"Beaucoup de choses à prouver !"


Loïc Rémy a donc marqué des points contre la Norvège, tout comme Antoine Griezmann, au même poste que lui. Voilà de quoi créer une concurrence qui ne pourra être que positive pour les Bleus.  "Pour moi, il y a beaucoup de choses à prouver, à démontrer, confie Loïc Rémy. Il faut profiter de ces matches amicaux pour pouvoir briller, pour pouvoir rassurer le sélectionneur qui vous fait confiance, qui vous a mis dans le groupe des 23."

Le problème pour Rémy et Griezmann, c’est que Franck Ribéry est intouchable, et que Mathieu Valbuena s’est encore une fois affirmé comme un titulaire en puissance, auteur notamment de trois passes décisives contre la Norvège. Peu de chance donc que Loïc Rémy soit titulaire au mondial, mais il s’est certainement positionné aux yeux de Didier Deschamps comme une alternative plus que crédible : lui, le buteur français le plus prolifique en club avec 1 but toutes les 151 minutes. Mieux que le Madrilène Karim Benzema, buteur avec les Merengue toutes les 169 minutes.
Publicité