Le mail "privé" de Geneviève Fioraso à Corinne Mencé-Caster

université
Corinne MENCE-CASTER, présidente de l'Université des Antilles et de la Guyane
Corinne Mencé-Caster, Présidente de l'Université des Antilles et de la Guyane ©clp
La secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur a bien envoyé un mail personnel à la présidente de l'Université des Antilles Guyane.  En quelques lignes, elle lui fait part de son soutien, alors que Corinne Mencé-Caster a demandé la suspension de deux professeurs, suspectés de détournement de fonds.
Geneviève Fioraso aux côtés de Corinne Mencé-Caster ? Le site politiques-publiques.com publiait ce mardi un courrier de la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur adressé à Corinne Mencé-Caster.
 

 "Le Ministère est à vos côtés"

Dans son courrier, la ministre apporte tout son soutien à la  présidente de l'Université des Antilles. Corinne Mencé-Caster  avait suspendu Fred Célimène le directeur d'un laboratoire de recherches de l'Université, et son adjoint Kinvi Logossah après qu'un rapport de la Cour des comptes et une enquête du SRPJ  (service régional de police judiciaire) ont soulevé  une certaine opacité dans sa gestion.

"Je tiens à vous féliciter d’avoir procédé à la suspension du Professeur Célimène et de son adjoint du laboratoire Cerégmia. Sachez que le Ministère, comme vous l’a confirmé depuis plusieurs jours mon directeur de cabinet, est à vos côtés dans cette affaire déplorable", écrit la secrétaire d'Etat qui souligne également "l'attitude courageuse" de Corinne Mencé-Caster.
 

Un mail "privé'

Contacté, l'entourage de la secrétaire d'Etat réfute l'existence de ce courrier. "Il a y a bien eu un mail envoyé, concède-t-on, mais il s'agit d'un mail privé". Quant au Ministère qui serait "aux cotés" de Corinne Mencé-Caster: "un simple message de soutien personnel ".

" Il y a bien évidemment un soutien de nos équipes à Madame Mencé-Caster. Nous sommes aux côtés de nos présidents d'établissement s'ils ont des difficultés, et c'est bien normal. Madame Fioraso lui a juste fait savoir qu'elle était prête à la recevoir, comme elle l'a déjà reçu à plusieurs reprises, rien de plus".
 
Les deux universitaires mis en causes ont d'ores et déjà annoncé leur intention de porter plainte contre la présidente de l'université et de poursuivre Mediapart pour diffamation. Une information judiciaire et une procédure administrative sont en cours, afin de déterminer si le détournement de fonds européen a bien eu lieu, et le cas échéant, évaluer son ampleur.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live