outre-mer
territoire

Dans la marée humaine au Maracana !

football
métro Maracana
Supporters français dans le métro, station Maracana ©Nicolas Ransom
Hier, une marée a déferlé sur le Maracanã pour le France-Equateur. Pas une marée de buts, malheureusement. Non, une marée humaine. Nicolas Ransom y était...En métro. C'est le Carnet de Coupe du jour !
Près de 75 000 personnes ont assisté au match nul entre la France et l'Equateur. Un flux de spectateurs difficile à gérer vu que le Maracanã se trouve en pleine ville. Alors pour éviter l'asphyxie de la métropole carioca, tous les jours de match ont été décrétés fériés. La mairie a également mis le paquet sur le métro. Le passage obligé pour tous les supporters qui veulent se rendre au Maracanã.
métro Maracana
©NR

Soudain, un hurlement !

"Supporters, il est temps de vous lever ! Dans une minute, vous arriverez au Maracaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnaãããããããã !!!!!!!!!!!!!"
Voilà ce que j'ai entendu alors que j'étais dans le métro à l'approche de la station "Maracanã
". Ça surprend ! La voix, enregistrée et diffusée dans toutes les rames, est celle d'un commentateur-vedette de football à la télé brésilienne. De quoi vous mettre tout de suite dans l'ambiance !
bénévioles
©NR

Métro gratuit

Dans les stations bondées, des dizaines de bénévoles sont là pour guider les supporters. Anna-Béatrice et Marjorie sont hôtesses pour l'office du tourisme de Rio : "Il y a beaucoup de monde mais tout se passe vraiment bien. En plus aujourd'hui, le métro est gratuit pour ceux qui possèdent un billet pour le match !"
Supporters Equateur
©NR

Julio, lui, est "crieur public", bénévole du Ministère des Sports. "Botafogo, Ipanema, Copacabana... Par ici !", hurle-t-il sans cesse en agitant sa main géante. Son rôle : aiguiller rapidement les supporters pour éviter d'engorger les stations au moment du rush.
Guide métro
©NR

Les Equatoriens sont contents...

Miguel, Bianca, Luis et Christian sont équatoriens. "Chez nous, à Quito, on n'a pas encore de métro donc on n'est pas habitués mais là, c'est vraiment pratique. Tout est bien indiqué."
métro Maracana
©NR

...Les Français aussi !

Même son de cloche du côté des Français. Béret sur la tête et baguette à la main, Sylvain, Florine et Marc viennent de Paris. "Ici, c'est beaucoup plus simple. Déjà parce il n'y a que deux lignes (contre seize à Paris). Heureusement qu'il y a le métro pour aller au Maracanã... Sinon, on mettrait un temps fou en voiture. En plus ici, le métro est climatisé !", explique Florine.
métro Maracana supporters français
©NR

Sur les quais bondés, le bruit est assourdissant. À peine sortis du stade, les supporters refont le match. Ils commencent aussi à parler du huitième de finale, contre le Nigeria. Ce sera lundi, à Brasilia. Là-bas aussi, il y a un métro.
Métro Maracana
©NR
rame métro Maracana
©NR


Publicité