publicité

Neymar, le héros blessé : la télénovela qui fascine le Brésil

Un dimanche sans match. Ce lundi, pas de foot non plus. Que faire ? Les Brésiliens ont trouvé : ils ne parlent que de ... Neymar, le héros blessé au dos. Il est devenu l'absent le plus présent du pays !

© NR
© NR
  • Nicolas Ransom / la1ere.fr
  • Publié le

Neymar en intraveineuse : Neymar à la télé, à la radio, sur internet. Neymar dans l'avion, l'hélicoptère, à l'hôpital. 
Neymar, larme à l'œil, qui explique face caméra que " le rêve d'être champion n'est pas terminé". 

© NR
© NR


Je ne pensais sincèrement pas vivre une telle fin de coupe du monde. Le Brésil est sur la route de son rêve, mais sans son étoile, le Brésil est dans la tourmente. Un psychodrame. Mais au pays de la novela, rien de bien surprenant après tout. À chaque heure, son nouvel épisode. Le retour de Fortaleza en avion n'était en fait que le début d'une longue saga. 

© NR
© NR


Dramatisation maximale

Mise en scène à la Spielberg, quelques heures plus tard, pour son adieu de Granja Comary. Le camp de base de la Seleção dans l'état de Rio de Janeiro. Dramatisation maximale lorsque le prodige brésilien effectue un petit signe de la main avant d'être évacué en hélicoptère. 

© NR
© NR


Cours de médecine

Dans les journaux télévisés, les docteurs et spécialistes du dos se succèdent. Les quotidiens livrent de véritables cours de médecine sur la vertèbre lombaire L3. 
 

© NR
© NR


 Soudain, dans la journée, le Brésil se prend à rêver. "Avec un traitement, il pourrait jouer la finale". Une rumeur démentie dans la soirée par la famille et les médecins de l´équipe brésilienne." Il n'y a aucune chance de voir Neymar participer à une éventuelle finale. Nous n'allons pas créer de faux espoirs à notre population."

Les Argentins dansent de joie

Le Brésil sera-t-il maintenant capable de gagner ses deux prochains matchs sans Neymar? Difficile question. Ses coéquipiers y croient dur comme fer et martèlent le message. "On va la gagner pour lui" disait Fred, l'ancien attaquant de Lyon. Mais dans un match fermé comme une demi-finale ou une finale, c'est généralement la star qui fait la différence. Non? Souvenez-vous la finale de 98.

Entre doute et incertitude, les Brésiliens se prennent à rêver d'une finale tant espérée entre les deux ennemis jurés. L'Argentine face au Brésil. L'occasion est trop grande de pouvoir définitivement tourner la page de la finale perdue en 1950 conte l'Uruguay au Maracana. Alors les moindres faits et gestes "dos hermanos" sont filmés par les télés brésiliennes. Cette fois, c'est un groupe de supporters argentins qui effectuent une danse victorieuse autour d'une colonne vertébrale en plastique.

© NR
© NR

 Décidément, Neymar est partout.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play