outre-mer
territoire

Raphaël Varane, réseaux sociaux et Coupe du monde : les résultats d’une recette qui marche

sport
Varane France-Allemagne
Raphaël Varane lors du match France-Allemagne le 4 juillet à Rio. ©METIN PALA/ANADOLU AGENCY
Avec la Coupe du monde, le défenseur central, d’origine martiniquaise, est passé de 1,16 million à 1,43 million d’abonnés sur Twitter, tandis que 2,9 millions de fans le suivent sur Facebook. Bilan des courses pour le Bleu le plus populaire sur les réseaux sociaux.

La popularité de Raphaël Varane décuplée

 
Avant même le début de la Coupe du monde, Raphaël était déjà le joueur de l’Equipe de France le plus populaire sur les réseaux sociaux, avec 1,16 million d’abonnés sur Twitter. Tout au long de l’évènement, le défenseur central s’est fait un plaisir de relayer son séjour sur les réseaux sociaux.
 

 

 


En l’espace d’un mois et demi, il a dépassé la barre des 1,43 millions d’abonnés sur Twitter. "J'ai compris que c'était vraiment un atout important d'avoir une bonne communication avec les gens qui me suivent, d'échanger avec eux, de leur montrer un peu mon quotidien", expliquait-il au Figaro au début du mois de juin.

Il faut dire que pour alimenter ses comptes Facebook et Twitter, le joueur n’est pas seul : il se fait conseiller par VIP Consulting, une agence de communication qui gère son image. 


L’image des Bleus redorée

 
Sa communication se révèle être à l’image de celle de l’Equipe de France pendant la Coupe du monde : parfaitement maîtrisée. A grand coup de selfies prouvant leur cohésion, de conférences de presse dans la bonne humeur et de temps accordé au public, les Bleus sont parvenus à redorer l’image de l’équipe nationale


Dans un sondage BVA du 28 juin, 62% des Français portaient un regard positif sur les joueurs de l’Equipe de France à la fin du mois de juin, et 56% de la population les jugent sympathiques.
 

Un succès à relativiser ? 


Malgré une forte couverture médiatique, le public n'était pourtant pas très nombreux lors du retour des Bleus en France le dimanche 6 juillet. Quelque 200 supporters les attendaient à l'aéroport du Bourget, à Paris. A titre de comparaison, le même jour, plusieurs dizaines de milliers de supporters ont accueilli l'équipe colombienne de retour à Bogota.





 
Publicité