publicité

Gaston Flosse: la classe politique réagit

Son pourvoi en cassation a été rejeté mercredi. Le sénateur et président de la Polynésie française Gaston Flosse, président de la Polynésie française est donc condamné à trois ans d'inéligibilité, ce qui ne manque pas de faire réagir.

Le député socialiste René Dosière © PATRICK KOVARIK / AFP
© PATRICK KOVARIK / AFP Le député socialiste René Dosière
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
Lui dénonce dans un communiqué "une démocratie mise par KO par la justice". Gaston Flosse, 83 ans n'entend pas abandonner de si tôt la politique. Selon lui, les Polynésiens l'ont élu à la tête du Fenua "en toute connaissance de cause". Il précise d'ailleurs avoir écrit au président François Hollande une grâce présidentielle partielle et solliciter un recours devant la Cour européenne aux droits de l'homme.
 



"Il était temps"

 
Si Bruno Leroux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale s'est contenté d'un laconique "ca devait arriver",  le député apparenté socialiste René Dosière et spécialiste de la gestion des fonds publics la condamnation de Gaston Flosse, s'est réjouit de cette décision. "Enfin!  Jusqu'à présent Gaston Flosse avait échappé à des condamnations définitives. Il était temps que ces anomalies soient sanctionnées", a-t-il déclaré au micro de France info.
 

 cela n'efface pas ce que Gaston Flosse a fait par ailleurs en Polynésie pendant une longue période

 
 





Du coté de l'opposition,   le député UMP Hervé Mariton se fait plus mesuré, estimant que "cela n'efface pas ce que Gaston Flosse a fait par ailleurs en Polynésie pendant une longue période. Mais on constate aujourd'hui une décision de justice qui souligne des actes graves, et sanctionnés", a-t-il ajouté.
 
 
 
Les députés  du Tahoeraa Hiraatira, parti fondé par Gaston Flosse siègent dans les rangs de l'UDI. Et pour  Philippe Foliot, le député UDI  du Tarn et Udi,  la solidarité est de mise. "Il n'y a pas de raison de ne pas être solidaire. Bien sûr on est solidaire. Mais la justice s'est prononcée et ses décisions s'appliqueront", a-t-il répondu.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play