Eramet affiche 59 millions de perte nette au 1er semestre 2014

nickel
eramet duval
©NC 1ère
Le groupe minier Eramet est resté dans le rouge au premier semestre, malgré l'amélioration du marché du nickel, augmentant de sa perte nette de 84,3%, mais anticipe une progression de son résultat opérationnel courant au deuxième semestre.
Le chiffre d'affaires a chuté de 4,89% sur les six premiers mois de l'année à 1,53 milliard d'euros. Le groupe a enregistré une perte nette de 59 millions d'euros contre 32 millions d'euros il y a un an, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué.
 

Bonnes performances en Nouvelle-Calédonie

Le résultat opérationnel courant est en revanche redevenu positif au premier semestre, à 14 millions d'euros, même s'il a été affecté "par le niveau très bas au début d'année des prix du nickel, qui se sont redressés au deuxième trimestre", note le groupe.
Sur les six premiers mois, la division nickel a enregistré une hausse de ses ventes de 3,5%, à 381 millions d'euros, s'appuyant notamment sur la bonne performance de l'usine de Doniambo en Nouvelle-Calédonie.
 
Le groupe a fait état en février du report de son projet concernant le gisement de nickel de Weda Bay en Indonésie, entraînant une dépréciation d'actifs de 224 millions d'euros qui a alourdi les pertes subies en 2013 à un total de 370 millions d'euros.
 
Le sursaut du cours du nickel entamé en mars doit permettre à Eramet de se relancerdans une activité qui l'a plombé ces dernières années.
 

Mauvais semestre pour le manganèse

A l'inverse, la division manganèse, qui représente d'ordinaire environ la moitié du chiffre d'affaires du groupe, a connu un premier semestre 2014 très difficile, avec une diminution des ventes de 12%, à 683 millions d'euros.
 Eramet souligne les difficultés causées "par des opérations de maintenance au Gabon et en Norvège au premier trimestre, par un incident ferroviaire exceptionnel au Gabon et par la baisse des prix du minerai de manganèse", d'environ 15 % par rapport au premier semestre 2013.
 
Le PDG Patrick Buffet, cité dans le communiqué, se veut rassurant sur les perspectives de son groupe d'ici à la fin de l'année, notamment "grâce aux progrès opérationnels réalisés dans toutes les activités".
"Les besoins de trésorerie au deuxième semestre 2014 devraient se réduire significativement" et "le résultat opérationnel courant du groupe Eramet au deuxième semestre 2014 devrait être supérieur à celui du premier semestre", a-t-il ainsi assuré.