L'action Bourbon recule à la Bourse de Paris

économie
Bourbon
Les membre de l'équipage du remorqueur de haute-mer français l'Abeille Bourbon ©FRED TANNEAU / AFP
Le groupe français de services maritimes parapétroliers Bourbon a fait pâle figure à la Bourse de Paris ce mercredi. L'action de ce groupe originaire de La Réunion perdait 3,41% passant à 20,96 euros dans un marché en progression. Bourbon pâtit de ses mauvais résultats en début d'année.
Le groupe français de services maritimes parapétroliers Bourbon reculait mercredi matin à la Bourse de Paris, après l'annonce d'une perte nette
au premier semestre. A 10H18, l'action perdait 3,41% à 20,96 euros, dans un marché en progression de 1,32%. Les résultats sont "inférieurs aux attentes", indique dans une note le courtier Gilbert Dupont. "Le titre devrait manquer de catalyseur à court terme dans l'attente de l'annonce de la nouvelle stratégie, reportée au premier semestre 2015", poursuit-il.
 

Plus de 4 millions d'euros de perte

Le groupe a accusé une perte nette de 4,8 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, contre un bénéfice net de 14,4 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat opérationnel a été divisé par plus de deux à 40,7 millions d'euros, principalement en raison de l'augmentation du coût de location de ses navires. Bourbon est engagé dans un programme de cession de bateaux de 2,5 milliards de dollars, dont il garde l'usage en les relouant sur une longue durée, afin d'accélérer son désendettement et dégager des marges de manœuvres financières pour assurer son développement futur.
 

Une stratégie à long terme

"Le parti-pris de Bourbon de se désendetter fortement passe par le paiement de loyers qui, à court terme, vont certes venir grever les bénéfices du groupe, mais surtout donner au groupe les moyens nécessaires pour réaliser ses ambitions fortes", a déclaré le directeur général délégué finance, Laurent Renard,
lors d'une conférence téléphonique.
 

Un grand plan pour Bourbon

Fondé en 1948 à La réunion, le groupe Bourbon s'est d'abord développé dans l'industrie sucrière puis dans la grande distribution et l'hôtellerie. Aujourd'hui, les services maritimes constituent la principale activité du groupe. Son PDG Jacques de Chateauvieux, 63 ans originaire de La Réunion, confiait en mai dernier au Figaro qu'un nouveau grand plan stratégique de l'entreprise serait prochainement dévoilé.   
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live