publicité

Les biscuits "Bamboula" : un précédent industriel

Alors que le pâtissier d'Auxerre qui commercialisait des gâteaux "Bamboula" et "Negro" s'est finalement engagé à abandonner ces dénominations, petit rappel utile : jusque dans les années 90, des biscuits "Bamboula" étaient commercialisés à échelle industrielle ! 

© DR
© DR
  • la1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Alors que le Cran (Conseil Représentatif des Associations Noires) se félicite du retrait annoncé des gâteaux "Bamboula" et "Négro" par une pâtisserie d'Auxerre, la1ere.fr vous propose un petit bond dans le temps qui démontre qu'il n'y a pas si longtemps, les dénominations à caractères racistes n'effrayaient pas les entreprises.

Des biscuits bien connus dans les années 80 et 90

Pas besoin de remonter à l'époque du "Y'a bon Banania" pour trouver ce genre de publicité. Comme le raconte un site spécialisé dans la publicité et le marketing, en 1987, la Biscuiterie Saint-Michel commercialise à grande échelle des biscuits "Bamboula".
Vendus dans toute la France, ces biscuits  bénéficient à leur lancement d'un marketing conséquent, à commencer par des publicités à la télévision. Regardez celle-ci qui date de 1988 (source Ina.fr) :
publicité Bamboula
A l'époque, dès leur commercialisation, ces biscuits connaissent un gros succès commercial. "Bamboula" est décliné sur plusieurs supports : un service minitel (36.15 Bamboula), des pin's, bandes dessinées, tirelires, un disque, etc... 

1994 : un parc "Bamboula" avec des figurants africains !

En 1994, le succès est tel que le fabricant de biscuits, installé près de Nantes, décide de lancer dans un parc zoologique de la région "Le village de Bamboula" : une vingtaine de figurants africains sont embauchés pour déambuler en "tenue traditionnelle" au milieu de cases et d'animaux de la savane... Une sorte de zoo humain qui provoque un malaise et une grosse polémique.

Face au tollé que suscite cette affaire, la Biscuiterie Saint-Michel décide, la même année, de fermer le village de Bamboula et de stopper la commercialisation des biscuits du même nom. Ils ne figurent d'ailleurs pas dans la rubrique historique sur le site internet de la marque. C'était il y a seulement vingt ans ! 1 409 741 264

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play