outre-mer
territoire

Jackson Richardson entame une nouvelle vie: entraîneur adjoint à Chambery

handball
Jackson Richardson entraîneur adjoint à Chambéry
©wikipédia
C'est ce mercredi que débute le championnat de France de handball. Un début de saison marqué par le retour du Réunionnais Jackson Richardson. Non pas sur le terrain, mais comme entraîneur adjoint de Chambéry, son club de coeur. 
Jackson Richardson, 45 ans a rejoint le club savoyard en tant qu'entraîneur-adjoint, avec l'objectif de faire remonter Chambéry dans les "quatre meilleures équipes de la D1". En l'enrôlant, les dirigeants savoyards ont souhaité qu'il fassent partager son expérience au club,  qui sort d'une saison 2013-2014 difficile.
           

"Un choix cohérent"

"Jackson, c'est un choix cohérent. Il connaît le club, vit à Chambéry et va pouvoir y poursuivre sa formation d'entraîneur. Les rôles sont bien définis. Il travaillera sur le jeu et nous fera bénéficier de ses connaissances", explique Mario Cavalli, l'entraineur de Chambéry. 

"Je suis là pour apprendre"

Le Réunionnais arrive sans faire de bruit à Chambéry, un club où il a évolué de 2005 à 2008. "Je suis là pour apprendre, pas pour faire de l'ombre à Mario. On est dans l'échange tous les deux. Lui est plutôt dans la stratégie du collectif et moi j'apporte mes compétences handballistiques et individuelles pour l'intérêt du groupe", explique-t-il.  "J'avais envie depuis un moment de revenir auprès des jeunes, de la formation", explique celui qui avait précédemment eu une expérience de dirigeant à l'AS Monaco (en Nationale 3) et avait aussi aidé son club formateur de Saint-Pierre, dans son île natale de La Réunion.  

 

Regardez le reportage de France 3 Alpes sur ce début de saison de Chambéry
##fr3r_https_disabled##

Intervenants: Mario Cavalli, entraîneur; Yann Genty, gardien; Bertrand Gille, joueur; Jackson Richardson, entraîneur adjoint

Un palmarès époustouflant

En terme d'expérience, Richardson possède tout simplement l'un des plus beaux palmarès du handball français. Pionnier de la réussite des Bleus, l'ancien demi-centre aux 417 sélections, a fait partie de l'aventure des Bronzés, troisièmes des JO-1992. Six fois médaillé au Mondial, il est monté sur la plus haute marche du podium à deux reprises avec les Tricolores, époque "Barjots" et "Costauds" (1995, 2001). En club, il a également décroché une Ligue des champions avec Pampelune (2001) et deux Coupes des Coupes, l'une avec le club espagnol (2004) et l'autre avec l'OM Vitrolles en 1993.   

Avec son fils Melvynn
A Chambéry, Jackson Richardson assistera très probablement aux premiers pas professionnels de son fils Melvyn, arrière droit, pensionnaire du centre de formation du club savoyard et devenu, fin août, champion d'Europe avec l'équipe de France des moins de 18 ans.  "On me dit qu'il a du potentiel (sourire). C'est vrai qu'il a des qualités. Mais, il est encore jeune et a beaucoup de choses à apprendre. J'essaie de le faire progresser en analysant ses performances sans toutefois me mettre à la place d'un coach", dit de son fils l'ancienne vedette des Bleus.
Publicité