Vers un grand observatoire scientifique de l’océan Indien ?

sciences
Michel Laurent
Michel Laurent, PDG de l'IRD ©IRD
Michel Laurent, le président de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) entame une visite à La Réunion et à l’île Maurice. Au programme, la signature d’un accord avec la Commission de l’océan Indien dans le but de créer un Observatoire scientifique. 
Michel Laurent, le président  de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), s’envole, avec une délégation, à La Réunion et à l’île Maurice du 17 au 19 septembre 2014. Au programme de ce déplacement : la signature vendredi d’un accord de partenariat avec la Commission de l’océan Indien (COI). La COI est une organisation créée en 1982 à Port-Louis (Maurice) qui réunit cinq pays de la région : l’Union des Comores, La Réunion (France), Madagascar, l’île Maurice et Les Seychelles.
L'île Maurice
Vue de l'île Maurice ©DR

Vers la construction d’un Grand observatoire de l’océan Indien

En signant cet accord, Michel Laurent de l’IRD et Jean-Claude de l’Estrac, secrétaire général de la COI espèrent donner une impulsion au futur Grand observatoire de l’océan Indien. L’accord a pour objectif de promouvoir la réalisation d’activités de recherche, de formation et d’expertise dans plusieurs domaines :
  • Climats et grands écosystèmes marins de l’océan Indien
  • Santé humaine et maladies émergentes
  • Patrimoines, ressources et gouvernance
  • Bases de données et observations
 

A quoi ressemblera ce Grand observatoire ?

Le futur Grand observatoire de l’océan Indien devrait s’inspirer du modèle du Grand observatoire du Pacifique Sud, créé en 2009 et rassemblant aujourd’hui 17 organismes de recherche français. Ce nouvel observatoire devrait permettre de structurer les observations pour la recherche dans le domaine de l’environnement terrestre et marin.
Ile de Moorea
Ile de Moorea ©DR

Programme chargé à La Réunion

A La Réunion, Michel Laurent le président de l’IRD s’entretiendra aujourd’hui et demain avec les autorités préfectorales, régionales et universitaires, afin de consolider le partenariat. Il rencontrera les chercheurs de l’IRD et se rendra au Centre de recherche et de veille sur les maladies émergentes dans l'océan Indien (CRVOI), au pôle d’excellence en télédétection de la station Surveillance de l’environnement assistée par satellite pour l’océan indien (SEAS-OI), et à l’Observatoire des sciences de l’univers de La Réunion (OSU-Réunion).
Antenne SEAS-OI à La Réunion
Antenne SEAS-OI à La Réunion ©DR

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live