Bientôt un Centre Dumas à Paris ?

culture
général Dumas
Portrait non daté du général Dumas ©DR
Ce mardi après-midi, un vœu prévoyant la création une mission d’étude et de préfiguration d’un Centre Dumas dans la capitale sera présenté au Conseil de Paris, qui devrait se prononcer sur la question. 
Le vœu sera présenté par Fadila Mehal, présidente de la commission culture du Conseil de Paris, et les élus du groupe UDI-MoDem dont elle fait partie. 
 
Dans son texte de présentation, le vœu souligne « que l’association des amis du général  Dumas a émis le vœu le 10 mai 2014 qu’un établissement culturel portant le nom de Centre Dumas puisse être créé, qui s’inspirerait de modèles prestigieux tels que le Schomburg Center de New York ou du musée des Africains-Américains de Washington qui sera inauguré en 2015 », et « que la communauté ultramarine de Paris d’une part, la communauté d’origine africaine d’autre part, réclament depuis longtemps une institution dédiée de culture, de mémoire et de lutte contre le racisme, qui soit à la fois un centre de documentation, d’exposition et un lieu de spectacle et de création artistique ».
 
Le document obtenu par La1ere.fr note également « que le nom prestigieux de Dumas, admiré dans le monde entier, évoque la lutte contre l’esclavage et le racisme, l’intégration républicaine par le mérite, la vertu et le talent ».

A lire : Le général Dumas : grandeur et déchéance du comte noir

 
Le vœu est émis comme suit : « que soit créé par la Ville de Paris, en collaboration avec le ministère des Outre-mer, une mission d’étude et de préfiguration d’un Centre Dumas à Paris, établissement culturel et lieu de mémoire, qui abritera un centre de documentation, d’exposition, de création et de spectacle, ainsi qu’une maison des Outre-mer ».
 
Cette initiative a été saluée par plusieurs associations, dont le Conseil représentatif des associations noires (Cran), l'Association des amis du général Dumas, le Cifordom, la Licra et SOS Racisme, qui ont apporté leur soutien à Fadila Mehal. Si le voeu était adopté par le Conseil de Paris, cela permettrait de mettre en place la mission.  

« Il convient de rappeler que la France compte 12.000 musées, et pas un seul qui soit consacré à l'esclavage, crime contre l'humanité », relève néanmoins le Cran dans un communiqué diffusé le 30 septembre. L’association rappelle aussi les promesses de Jacques Chirac en 2006 sur « la création d’un Centre national de mémoire et de recherche sur la traite négrière, l'esclavage et leurs abolitions », puis celle de François Hollande en 2012 sur « une cité des Outre-mer en Ile-de-France pour mettre en valeur l'histoire, la mémoire, la culture, et les des Outre-mer ». Promesses non concrétisées jusqu’à ce jour. 
 
« Le Centre Dumas permettrait de réaliser ces deux promesses, ce qui constituerait une grande avancée dans l'affirmation des valeurs républicaines, dans un contexte marqué par la libération de la parole raciste et par la montée des extrêmes », précise le Cran.