Echec de Galileo : un défaut sur le lanceur Soyouz serait le responsable

spatial
Soyouz Galileo
Les deux satellites ont été lancés par une fusée Soyouz depuis Kourou, en Guyane. ©Jody Amiet / AFP
Selon des informations révélées par le journal Le Monde, la cause de l'échec de la mise sur orbite de la mission Galileo le 22 août dernier serait désormais identifiée : c'est le gel d'une tuyauterie de carburant dans le lanceur Soyouz qui serait à l'origine de la mauvaise orbite.
La commission d'enquête chargée d'analyser les causes de l'échec de la mission Galileo n'a pas encore rendu officiellement  son rapport, mais selon le quotidien Le Monde (lien abonnés), la cause serait maintenant clairement identifiée. C'est une panne d'alimentation en carburant de l 'étage supérieur de Soyouz qui a empêché la bonne mise sur orbite du satellite européen, le 22 août dernier.

La raison de cette panne est simple : le carburant aurait gelé car le tuyau dans lequel il circule à l'intérieur de Soyouz se situe trop près d'un autre tuyau qui transporte un gaz très froid. Selon des spécialistes cités par Le Monde, les plans de montage  de l'étage supérieur de Soyouz sont imprécis et manquent de rigueur.