Shurik’N : "IAM a déjà joué à La Réunion, aux Antilles... Il manquait la Nouvelle-Calédonie !"

musique
Shurik'N lors du concert d'IAM à la Fête de l'Humanité le 13 octobre 2014 à La Courneuve
Shurik'N lors du concert d'IAM à la Fête de l'Humanité le 13 octobre 2014 à La Courneuve. ©CITIZENSIDE/MICHEL STOUPAK
C'est la seule date en Outre-mer de leur tournée. Les rappeurs du groupe IAM se produiront en Nouvelle-Calédonie le vendredi 24 octobre. L’occasion pour la1ere.fr d’interviewer le Réunionnais Shurik’N, l’un des chanteurs du groupe, à quelques jours du décollage.
La musique traditionnelle kaneka ? "- Connais pas". Le Réunionnais Shurik’N l’avoue bien volontiers, il a hâte de découvrir les artistes locaux de Nouvelle-Calédonie. Akhenaton, Shurik'N et consorts se produiront sur le Caillou le vendredi 24 octobre, dans la grande salle des Arènes de Païta, à Nouméa. A quelques jours du décollage, l’auteur de Samouraï et des Tam Tam de l’Afrique répond aux questions de la1ere.fr.
 
La1ère : Est-ce la première fois qu’IAM se rend en Nouvelle-Calédonie ?
Shurik'N : Oui, après 25 ans de carrière ! On joue beaucoup en Europe, aux Etats-Unis… On est allé au Canada, en Chine, à Hong-Kong. On s’est produit aux Antilles, à La Réunion… On se disait que c’était ridicule de ne pas avoir réussi à caler un concert en Nouvelle-Calédonie ! Là-bas, beaucoup de gens ne nous ont jamais vus. Y aller en chair et en os, y’a rien de mieux !


C'est la seule date de la tournée en Outre-mer ? 
Pour l’instant, oui. Mais on aimerait bien aller jouer à Tahiti.
 
Vu le contexte politique néo-calédonien, allez-vous jouer des morceaux comme "Independenza" (voir le clip ci-dessous) ?
Oui ! Mais on ne l’a pas rajouté spécialement. C’est le même tarif pour tout le monde. Qu’on aille en Nouvelle-Calédonie, à New-York ou à Coutances, on fait le même concert, on véhicule les mêmes principes et le même discours.


Allez-vous vous produire avec des artistes locaux ?
Si on a un peu de temps, oui ! Pour nous, ça va être un grand moment de découverte. Comme d’hab’, on n’a encore rien planifié. Même les groupes en première partie (Kuby, Kydam et Chavi, entre autres, ndlr), on ne les connaît pas. Mais c’est très bien, ça va nous permettre de nous tenir au courant de ce qui se passe musicalement sur l’île. On a prévu de rester quelques jours là-bas après le concert. J’espère qu’on pourra rencontrer des artistes locaux, comme lors de notre voyage en Chine.
 

Beaucoup de Chinois vivent à La Réunion, est-ce que ça explique votre attrait pour ce pays ?
Non, pas vraiment. La Chine, j’y suis venu par les arts martiaux. Mais c’est vrai que la communauté chinoise est très importante à La Réunion, où les mélanges sont très fréquents. Moi-même, j’ai quelques tantes très typées.
 
Vous parlez peu de vos origines malgaches et réunionnaises dans vos textes, non ?
Non, c’est vrai. Pourtant, je suis bien réunionnais par mon père, malgache par ma mère. Moi, je suis de la deuxième génération. Je ne parle pas créole, ni malgache. Mais peu importe l’île, je me sens plus Noir que Réunionnais. 



IAM en tournée
24/10/2014 : NOUMÉA
30/10/2014 : ILLKIRCH
07/11/2014 : MARSEILLE - LE MOULIN
12/11/2014 : PARIS - OLYMPIA
13/11/2014 : LA SOUTERRAINE
14/11/2014 : ALENÇON
05/12/2014 : LILLE Zénith
29/01/2015 : DOLE
30/01/2015 : GAP
31/01/2015 : GENÈVE