publicité

Ti Nikola, vous connaissez ? C'est le Petit Nicolas en créole

Après Lucky Luke, Astérix ou Iznogoud, le Petit Nicolas a été l'un des grands succès de René Goscinny, avec les illustrations de Sempé. La maison d'édition IMAV et Caraibéditions  publient l'ouvrage dans plusieurs langues régionales dont les créoles des Outre-mer.

Anne Goscinny et Florent Charbonnier avec Ti Nikola dans les différents créoles © Fabienne Acosta
© Fabienne Acosta Anne Goscinny et Florent Charbonnier avec Ti Nikola dans les différents créoles
  • Fabienne Acosta / la1ere.fr
  • Publié le
C'est la maison d'édition IMAV, dirigée notamment par Anne Goscinny, fille et héritière des œuvres de son père, qui est à l'origine de ces déclinaisons du Petit Nicolas en langues régionales. Pour les versions en créole, elle s'est associée à Caraïbéditions. Quatre ouvrages ont vu le jour en créole guyanais, martiniquais, réunionnais et guadeloupéen.

 

© IMAV éditions
© IMAV éditions


Histoire transposée

Le livre ne traduit pas mot à mot la version française des aventures du petit écolier. L'histoire est transposée avec des noms de villes guyanaises par exemple, ou des noms de fruits antillais. L'ouvrage contient six histoires emblématiques du Petit Nicolas, en version créole d'abord, et en version originale ensuite.
 
"Ti Nikola, mé li manz la soupe pou grandi, momon la di"
 





Faire exister différemment Ti Nikola

Anne Goscinny, la fille de l’auteur, se félicite de cette ouverture à l’Outre-mer, mais elle ne s’attend pas forcément à toucher un nouveau public. Selon elle, cette collection en créole va permettre au héros d’exister différemment. Elle est au micro de Fabienne Acosta.
 

Les livres sont en vente en librairies (13,70€) 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play