publicité

Au dîner du CREFOM, François Hollande s'engage à "intensifier le développement des Outre-mer"

Le Conseil représentatif des Français de l'Outre-mer organisait vendredi son premier dîner annuel à Paris, avec François Hollande. Devant près de 500 personnes, le président s'est engagé à "accélérer le rythme" en vue d'atteindre une "égalité réelle" entre l'Outre-mer et l'Hexagone.

François Hollande arrive tout sourire, aux côtés d'Anne Hidalgo. © Léia Santacroce
© Léia Santacroce François Hollande arrive tout sourire, aux côtés d'Anne Hidalgo.
  • Par Léia Santacroce
  • Publié le , mis à jour le
Croiser dans la même soirée le chanteur de dancehall Admiral T, la députée Valérie Pécresse et le boxeur Jean-Marc Mormeck, ce n'est pas courant. Pas plus qu'assister à des démonstrations de danses du Pacifique dans les salons boisés de l'hôtel de ville de Paris. Vendredi 21 novembre, l'association du CREFOM (Conseil représentatif des Français de l'Outre-mer) organisait son premier "dîner annuel", à l'image des dîners du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France).
 

Vers "l'égalité réelle" ?

Personnalités ultramarines, artistes, parlementaires, acteurs économiques liés aux Outre-mer… Au total, près de cinq cents personnes ont pris place dans l'imposante "salle des fêtes" de la mairie de Paris (voir notre diaporama ci-dessous), guidées par des hôtesses bénévoles en "tenues traditionnelles". François Hollande était présent, de même que le président de l'Assemblée, Claude Bartolone (PS), et celui du Sénat, Gérard Larcher (UMP). Tous avaient répondu à l'invitation de Patrick Karam, président du CREFOM, qui n'a cessé de marteler son slogan : "En marche vers l'égalité réelle". Comprendre : "l'égalité économique".
 
Au risque de décevoir l'ex-délégué interministériel à l'égalité des chances, François Hollande n'a pas proposé de mesures révolutionnaires pour réduire le différentiel de croissance entre les Outre-mer et le reste de la France. Prudent, il s'est engagé à "intensifier le développement des Outre-mer" et a suggéré l'adoption de "plans de programmation, territoire par territoire", sans donner plus de détails. 

François Hollande / Discours dîner CREFOM

Seules annonces concrètes : son souhait de voir la Cité des Outre-mer émerger avant 2017 et sa venue en Guadeloupe en mai 2015, pour l'inauguration du "Mémorial ACTe". Le chef de l'Etat a également confirmé sa venue à Saint-Pierre et Miquelon en décembre prochain et s'est déclaré favorable à ce que France Ô redevienne une chaîne dédiée aux Outre-mer.


L'occasion pour Hollande de rendre hommage aux Outre-mer

Mais on retiendra surtout les accents tantôt humoristiques, tantôt lyriques, de ses 30 minutes de discours, pendant lesquelles il a rendu un hommage appuyé aux Outre-mer (comme il l'avait fait le 15 août dernier, lors de la commémoration du 70e anniversaire du Débarquement de Provence). Au dîner du CREFOM, François Hollande s'est lancé dans une vibrante anaphore sur le thème du "Merci à vous..." (à écouter ci-dessus, en conclusion du discours), qui a déclenché des applaudissements nourris dans la salle.
 
A l'issue de la soirée, alors que le Président s'était déjà éclipsé et qu'une bonne partie des invités se déhanchaient au son d'"Un tibo, deux tibo, trois tibo doudou", le sénateur de Mayotte, Thani Mohamed Soilihi, jette un œil à la salle bondée et nous confie : "Je suis un peu déçu des réponses que m'a apportées François Hollande, mais je suis satisfait de ce coup de force : donner de la visibilité à la communauté ultramarine !"

 

 

1 416 632 562

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play