"Exhibit B" et le divorce des associations anti-racistes en Une de Libération

racisme
Libération
La une de Libération le mardi 2 décembre 2014 ©DR
Le quotidien de gauche consacre quatre pages à la polémique qui a éclaté à la suite de la présentation d’Exhibit B au théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis au nord de Paris. Les manifestations qui ont entouré le spectacle montrent "un clash" au sein des associations anti-racistes.   
L’installation-performance du Sud-Africain Brett Bailey n’en a pas fini de faire parler d’elle. Ce spectacle censé dénoncer les zoos humains et plus généralement le racisme fait l’objet d’une très large couverture du quotidien Libération.
 
 

Manifestations 

Le quotidien revient sur la polémique de la semaine dernière autour d’Exhibit B. Pendant quatre jours, des manifestations se sont déroulées devant le Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis pour demander l’annulation de cette pièce jugée dégradante par certaines associations comme la brigade anti-négrophobie.
 
Témoignage d'un membre de la brigade anti-négrophobie

Le clash

Le dossier de Libération est particulièrement intéressant car il met en relief le divorce entre les associations officielles anti-racistes de type LDH, LICRA ou MRAP et "les chantres de la cause noire". Au sein même des opposants à la pièce, il y a des distinctions. Franco, le porte-parole de la brigade anti-négrophobie demande l’interdiction pure et simple de la pièce, tout comme les militants des Indigènes de la République ou d’Ausar (Collectif des Associations unies et solidaires pour l’Afrique et sa renaissance). Louis-Georges Tin du CRAN (Conseil représentatif des associations noires) est plus modéré parce que Brett Bailey "n’est pas Zemmour et qu’il n’est pas animé de mauvaises intentions". 


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live