Education prioritaire en Outre-mer : Vallaud-Belkacem dévoile les contours de la réforme

éducation
najat
Najat Vallaud-Belkacem pose avec des lycéens au Salon européen de l’éducation, en novembre 2014 à Paris. ©FRANCOIS GUILLOT/AFP
La ministre Najat Vallaud-Belkacem annonce ce mercredi les contours de la nouvelle carte de l'éducation prioritaire dont l'objectif est de réduire les inégalités sociales. Les cinq départements d’Outre-mer sont concernés avec 69 réseaux d’éducation prioritaire (REP) et 59 REP+.
Le gouvernement a décidé de "saisir à bras le corps" le problème des inégalités scolaires, a fait valoir la ministre de l'Education nationale, invitée d’un journal télévisé mardi soir. "On va mettre le paquet" sur le millier de collèges et les 8.000 écoles concernés par l'éducation prioritaire avec "350 millions d'euros" supplémentaires investis, a-t-elle dit.
        
La nouvelle carte, applicable à la rentrée 2015, comprendra toujours 1.081 réseaux (collèges et écoles de leur secteur) : des établissements entreront en ZEP mais d'autres en sortiront. Le choix est effectué par les académies et la ministre tranche. Elle expliquera la réforme lors d'une conférence de presse en fin de matinée. En Outre-mer il y aura 69 réseaux d’éducation prioritaire (REP) et 59 REP+. Il n'y aura pas de réseaux d'éducation prioritaire en Polynésie française, à Saint-Pierre et Miquelon, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis et Futuna.  
        
Plus tôt ce matin, le texte a été présenté aux syndicats siégeant au comité technique ministériel (CTM), une instance consultative. Ils espèrent y décrocher de nouvelles entrées dans le système, car le label "REP" (réseau éducation prioritaire) permet d'avoir des ressources spécifiques (classes réduites, travail en petits groupes, pédagogies innovantes, indemnités spécifiques, scolarisation des enfants de moins de trois ans...). Il faudra aussi que la ministre tente de convaincre enseignants et parents qui depuis plusieurs semaines manifestent contre l'exclusion d'établissements du dispositif. (Plus d'infos à suivre dans la journée sur La1ere.fr).

réseau rep
©AFP

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live