publicité

Les ports de Guadeloupe et de Martinique ont-ils les moyens d'être concurrentiels ?

D’ici 2016, le canal de Panama sera doté d’une troisième écluse. Le trafic maritime va donc s’intensifier dans la Caraïbe. La compétition entre les ports sera encore plus féroce qu’aujourd’hui. Les ports de Guadeloupe et de Martinique seront-ils concurrentiels ?

© Caroline Marie
© Caroline Marie
  • Caroline Marie / la1ere.fr
  • Publié le
Situés à l’Est de la Caraïbe, les ports de Guadeloupe et de Martinique ne sont pas sur les grandes routes maritimes. Les principales routes maritimes de la région vont du canal de Panama aux Etats-Unis et passent donc par le nord de la Caraïbe.
© Geode Caraibe / UAG
© Geode Caraibe / UAG

Quatre ports sont particulièrement bien situés par rapport aux routes maritimes :
  • Colon au Panama
  • Kingston en Jamaïque
  • Freeport aux Bahamas
  • Caucédo en République Dominicaine
Ces quatre ports vont pouvoir attirer les bateaux et faire ainsi du transbordement. Le transbordement consiste à redistribuer les cargaisons débarquées vers d’autres pays de la zone et à charger les bateaux ainsi délestés de productions locales. Comme l’a déjà affirmé en 2013, le rapport de la Cour des Comptes, la Martinique et la Guadeloupe auront donc du mal à entrer en concurrence avec les principaux ports de la zone. Tout d’abord parce que les îles des Antilles françaises ne sont pas bien situées mais aussi parce que leur marché local n’est pas assez porteur. D’ailleurs, les travaux d’agrandissement des ports de Guadeloupe et de Martinique n’intéressent que la CMA-CGM, seule compagnie maritime présente sur le  marché.

Ecoutez le reportage de Caroline Marie, qui s'est rendue au Panama pour effectuer un reportage "Longue distance" (à écouter par ici) sur l'agrandissement du Canal de Panama :

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play