publicité

Yvan Bourgnon se rend en Polynésie pour participer aux recherches de son frère Laurent

Le navigateur Yvan Bourgnon a indiqué ce jeudi qu'il se rendait en Polynésie française pour participer aux recherches à la suite de la disparition de son frère Laurent après une plongée dans l'archipel des Tuamotu

Laurent (à gauche) et Yvan (à droite) lors de l'arrivée de la Transat Jacques Vabre en 1997 © JEAN MARIE LIOT / DPPI media
© JEAN MARIE LIOT / DPPI media Laurent (à gauche) et Yvan (à droite) lors de l'arrivée de la Transat Jacques Vabre en 1997
  • la1ere.fr avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
"Même si je sais que tous les moyens sont mis en oeuvre pour retrouver Laurent, je me rends sur place pour participer aux recherches. Je ne peux pas rester en France à ne rien faire. J'irai sur l'eau pour chercher mon frère jour et nuit, aussi longtemps qu'il y aura un espoir", a indiqué Yvan Bourgnon, dans un communiqué publié par son service de presse.
Un de ses proches a également expliqué sur sa page Facebook les conditions dans lesquelles la famille Bourgnon a été mise au courant de la disparition de Laurent et pourquoi il y a un espoir de le retrouver malgré les heures qui passent :

Normalement, ce matin, Yvan devait enchainer deux plateaux TV et six interviews.Normalement, ce matin, je devais vous...

Posted by Yvan Bourgnon on jeudi 25 juin 2015

 

"Continuer à se mobiliser"

"Laurent est un combattant, je sais qu'il est capable de tenir plusieurs jours à la dérive en pleine mer. Nous comptons, ma famille et moi, sur le soutien des autorités polynésiennes, des habitants de Fakarava et des plaisanciers présents sur place, pour continuer à se mobiliser et poursuivre les recherches", souligne Yvan Bourgnon, précisant avoir "fait le point avec la gendarmerie et le MRCC (Centre de Recherche et de Sauvetage en Mer) de Papeete".
 

Des frères d'aventures

Comme son frère Laurent, Yvan Bourgnon parcourt les mers sur tous les supports. Il a bouclé mardi à Ouistreham (Calvados) un tour du monde en catamaran de sport sans habitacle, en solitaire vingt mois après son départ des Sables-d'Olonne (Vendée).
"Chercher en pleine mer", dit Yvan Bourgnon

Dans le message posté sur Facebook, Yvan Bourgnon donne quelques infos sur les conditions dans lesquelles Laurent a disparu : 
"Tout l'enjeu est de chercher en pleine mer, car les faits démontrent que Laurent à plongé dans un endroit où le courant était sortant. Avec l'obligation de respecter les paliers de décompression il s'est fait sortir du lagon. Il n'était vêtu que d'un shorty néoprène, mais bien plus important, il était équipé d'une stab. un système qui peut tout à fait remplacer un gilet de sauvetage car on le gonfle manuellement, à volonté. Et ce détail change tout car avec une flottabiité assurée un homme peut tenir plusieurs jours. Les dangers viennent alors de la déshydratation ou de l'hypothermie. Et si cet homme est un Bourgnon, les chances de survie augmentent plus encore."

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play