publicité

Tensions à Wallis et Futuna autour de deux conflits dans l'administration

Deux conflits, l'un à l'hôpital de Futuna et l'autre au lycée d'Etat de Wallis, engendrent des tensions dans l'archipel du Pacifique où le préfet a lancé un appel "au bon sens".

  • la1ere.fr avec AFP
  • Publié le
A l'hôpital de Futuna (3 600 habitants), 17 des 47 agents sont en grève depuis le 8 juin. Leurs revendications portent notamment sur le projet d'établissement, l'achat d'un véhicule pour le Samu, le maintien d'infirmiers et de médecins et le remplacement d'un manipulateur radio.

Selon des habitants, le mouvement a également visé la directrice de l'hôpital, dont le départ était réclamé. Elle aurait été contrainte de quitter l'île, sous la pression de responsables coutumiers. 
 

Un inspecteur du travail molesté

Face à l'enlisement du conflit, l'administrateur supérieur, Marcel Renouf, a dépêché un inspecteur du travail pour une mission de médiation, mais ce dernier a été agressé et frappé en début de semaine par plusieurs personnes. Une enquête est en cours. Une voiture de la gendarmerie a ensuite été dégradée. Regardez le reportage de Wallis et Futuna 1ère, le 23 juin dernier, après ces incidents :

Le mouvement de grève à l'hôpital de Kaleveleve entame sa troisième semaine !La situation ne s'arrange pas, les grévistes ont reçu des réquisitions pour reprendre le service,et l'inspecteur du travail, désigné comme médiateur, a du rentré d'urgences sur wallis pour se faire soigner après une agression dimanche dans la soirée.

Posted by Wallis et Futuna 1ere on lundi 22 juin 2015

"La situation ne peut plus continuer comme ça. Les négociations doivent commencer. Je fais appel aux grévistes, aux non-grévistes, aux responsables coutumiers et politiques pour qu'on se mobilise", a déclaré Marcel Renouf à la télévision Wallis et Futuna 1ère.

Les parents du lycée d'Etat en colère

Au lycée d'Etat, ce sont les parents d'élèves qui demandent le départ du proviseur à cause de bagarres qui auraient eu lieu dans l'enceinte de l'établissement. Un inspecteur général de l'Education nationale a été envoyé dans cet archipel français du Pacifique sud, le plus éloigné de la Métropole, pour une mission sur le fonctionnement interne du lycée.
Regardez le reportage de Wallis et Futuna 1ère lors du passage de cet mission d'inspection, au début du mois de juin :

La mission d'inspection demandée par le Préfet du territoire au ministère de l'éducation nationale commence cette semaine.Petit rappel, fin mai, les parents d'élèves manifestent leur volonté de renvoyer la proviseure, au terme de plusieurs réunions de négociations, le chef du territoire a fait appel à cette mission.Pierre Lussiana, inspecteur général de l'administration de l'éducation nationale a d'abord rencontré lundi les autorités du territoire.

Posted by Wallis et Futuna 1ere on lundi 22 juin 2015

 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play