La ministre de l’Outre-mer se félicite de la signature d’un accord sur le conflit des rouleurs en Nouvelle-Calédonie

conflit social
A la sortie du Conseil des ministres, George Pau-Langevin se dit « préoccupée » par le conflit des rouleurs en Nouvelle-Calédonie
A la sortie du Conseil des ministres, George Pau-Langevin se dit "préoccupée" par le conflit des rouleurs en Nouvelle-Calédonie. ©CITIZENSIDE/YANN BOHAC / citizenside.com / AFP
Un protocole d’accord a été signé ce vendredi à Nouméa. Il met fin au conflit des rouleurs qui a débuté le 5 août dernier. La ministre des Outre-mer se réjouit de cette issue concertée. 
Dimanche dernier, George Pau-Langevin dénonçait depuis Paris une situation de blocage qui a trop « duré » en Nouvelle-calédonie. Il semble que son appel à « prendre des mesures nécessaires pour rétablir la liberté de circuler » ait été entendu.
 

Signature d'un accord

Après des semaines de conflit en Nouvelle-Calédonie, un accord a enfin été signé dans le conflit des rouleurs. Ce protocole a été négocié par les représentants du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, du Syndicat des Contracteurs Miniers (ContraKmine) et du Syndicat des producteurs-exportateurs et exportateurs de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie – SEM.

"Le dialogue, seule option possible" 

La ministre des Outre-mer se réjouit de cette issue concertée. George Pau-Langevin remercie « toutes celles et ceux qui se sont impliqués dans les discussions, notamment le médiateur, Daniel Goa, ainsi que le Haut-commissaire, et qui ont permis de faire prévaloir le dialogue, seule option possible pour la résolution de ce conflit social ».
 

Un dossier à suivre

La ministre des Outre-mer affirme dans un communiqué qu’elle « continuera de suivre ce dossier. Elle prend bonne note des engagements pris par chacun des signataires et attire l’attention sur le nécessaire suivi dont devra faire l’objet l’accord. Elle forme le vœu que perdure l’esprit de concertation qui a prévalu lors des négociations ».