outre-mer
territoire

"Le papyrus de César" : les personnages noirs toujours aussi caricaturaux

culture
Asterix et les personnages noirs
Dans le 36ème album d'Asterix, les "scribes numides" ©Editions Albert rené / la1ere.fr
"Le papyrus de César", 36ème album des aventures d'Astérix le Gaulois est sorti jeudi dernier. Outre Baba le pirate, de nouveaux personnages noirs figurent dans cette aventure : les "scribes numides". Depuis 54 ans, les personnages noirs ne sont pas à la fête dans la BD créée par Goscinny et Uderzo.
Les années passent, les albums se succèdent, les auteurs changent (Goscinny et Uderzo ont laissé la place à Ferry et Conrad) et pourtant les personnages noirs sont toujours aussi peu à leur avantage dans la plus célèbre des bande dessinées de France. Lors de la sortie du précédent album d'Astérix en 2013, La1ere.fr dressait déjà un constat peu reluisant. 
Papyrus de César
©DR

Le papyrus de César

Dans la 36ème aventure d'Astérix, "Le papyrus de César" disponible depuis jeudi 22 octobre, plusieurs personnages noirs sont présents : Baba le pirate est toujours aussi peu à son avantage. Coincé dans son nid-de-pie, il reçoit un pigeon voyageur dans l'oeil, ne sait pas lire et a toujours un accent ca'icatu'al.
Baba le pirate / Papyrus
©DR

Nouveaux venus, dans cet album, les "scribes numides" (les ancêtres des "nègres littéraires", selon les auteurs) apparaissent à plusieurs reprises. Les lèvres charnues, esclaves, ils sont muets et chargés de recopier les carnets de César. Seul l'un d'entre eux, "Bigdatha", sort du lot, en confiant à un "colporteur" (l'ancêtre du journaliste) un chapitre censuré du livre de césar.
Bigdatha Asterix
©DR

A la fin de l'aventure, le "colporteur" (journaliste) obtient tout de même de Jules César la promesse de libérer les scribes emprisonnés. 

Astérix raciste ? 

Depuis la sortie du premier album, "Astérix le Gaulois", en 1961, la série repose sur le principe de la caricature. Comme l'explique dans l'hebdomadaire L'express, Nicolas Rouvière, maître de conférence en littérature  française à Grenoble et fin connaisseur de la BD :

Astérix joue sur les stéréotypes, que ce soit au sujet des noirs, des Helvètes, des hispaniques, des Anglais, des juifs. C'est une moquerie des représentations à prendre au second degré. Il n'y a aucun racisme à y voir".












Chacun jugera. En attendant, retrouvez ci-dessous un diaporama qui montre les différents personnages noirs dans les précédents albums d'Astérix (Merci à Julien P. pour sa lecture attentive) :
Astérix gladiateur
17 Le préfet des Gaules et ses porteurs, un rôle récurrent pour les personnages noirs dans la série ©Dargaud
Astérix gladiateur
Un masseur dans les thermes à Rome ©Dargaud
Astérix gladiateur
Distribution de chataignes ©Dargaud
Astérix gladiateur
Les gladiateurs du cirque Maxime ©Dargaud
Astérix gladiateur
©Dargaud
Le bouclier arverne
Encore des porteurs de romains ©Dargaud
Le bouclier arverne
©Dargaud
Astérix aux jeux olympiques
Celui-ci donne le rythme à bord d'une galère ©Dargaud
Le domaine des Dieux
Des esclaves ©Dargaud
Le domaine des Dieux
Astérix rend visite au chef des esclaves ©Dargaud
Le domaine des Dieux
La potion magique inverse les rapports de force... ©Dargaud
Le domaine des Dieux
"Numide" est un terme qui revient régulièrement dans Astérix. La Numidie était une province romaine qui correspond sensiblement à l'Algérie, la Tunisie et la Mauritanie. ©Dargaud
Le domaine des Dieux
Goscinny, l'art du dialogue ©Dargaud
Les lauriers de César
Les "Numides" sont parfois touristes à Rome... ©Dargaud
Les lauriers de César
...Ou esclaves vendus sur les marchés romains ©Dargaud
La galère d'Obélix
Un esclave mauritanien. Et des dialogues qui ne sont plus de Goscinny...Et cela se sent... ©Ed. Albert René
La galère d'Obélix
©ed. Albert René