Transat Jacques Vabre : le Réunionnais Morgan Lagravière abandonne

voile
L'équipe de Safran
© vincent curutchet / DPPI Media. Morgan Lagravière (à droite) et Nicolas Lunven (à gauche) ont dû rentrer au port.
Victime d'une avarie, le skipper de Safran et son équipier Nicolas Lunven ont dû renoncer à poursuivre la prestigieuse course qui relie le Havre à Itajai au Brésil. 
Fin du rêve pour Morgan Lagravière. Engagé sur la 12e édition de la Transat Jacques Vabre dans la classe Imoca avec le Breton Nicolas Lunven, le Réunionnais de 28 ans a dû regagner Brest après avoir été victime d'une avarie. Safran, leur bateau, a subi des fissures dans la coque au niveau d'un foil et des infiltrations d'eau. L'équipe technique, dépêchée sur place, n'a pu que constater les dégâts.
 
"Nous n'avions pas tant de mer que ça, 3-4 mètres de houle, 25 nœuds de vent, des conditions qu'on avait déjà rencontrées dans le passé. Nous avons tenu un niveau de performance du bateau proche du maximum. Ce n'était pas un contexte particulièrement accidenté. Ça allait vite, le bateau faisait du saute-mouton, mais rien d'extraordinaire", ont relaté les skippers sur le site de la Transat.


"Le soulagement prend le dessus sur la déception. Nous avons sauvé le bateau et nous sommes en bonne santé. L'issue aurait pu être beaucoup plus compliquée", ont-ils confié au site officiel de Safran-sailingteam. Champion de France de course au large en solitaire, Morgan Lagravière était le plus jeune skipper engagé sur Imoca cette année. Il s'alignera sur le Vendée Globe en novembre 2016. 

Un autre Ultramarin reste en compétition. Il s'agit de Thibaut Vauchel-Camus, un Guadeloupéen de coeur, qui a passé toute son enfance sur l'île où il a tiré ses premiers bords.