Bande dessinée : les contes et chroniques engagés du Martiniquais Jack Exily

livres
Jack Exily
L'auteur et dessinateur Jack Exily. ©Networksis
Auteur de bandes dessinées, le Martiniquais Jack Exily s’apprête à se rendre au célèbre Festival international de la BD d’Angoulême, du 30 janvier au 2 février 2020. Il nous a parlé de son travail et du personnage de Simon Soul, figure emblématique de ses œuvres.
Né en 1971 en Martinique, Jack Exily réalise des bandes dessinées depuis l’âge de 19 ans. En 1999, il s’installe à Paris où il continue la BD parallèlement à ses activités professionnelles. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, il participe également à des collectifs de bandes dessinées. Amoureux de la Caraïbe et de son île natale, il en a ramené des idées et des carnets de voyage (Sainte-Lucie, La Dominique, Cuba, Haïti, Porto Rico, La Barbade…) dont s’inspirent ses œuvres.  
 

Le personnage de Simon Soul

Depuis un peu plus de quatre ans, il publie deux séries de front : « Les Chroniques de Simon Soul », et la « Collection des Contes engagés » qui met également en scène le personnage de Simon Soul. Figure centrale des écrits du dessinateur, plein d’humour et parfois d’ironie mordante, il fait à la fois œuvre de commentateur d’actualités et d’historien, en se penchant sur les soubresauts du monde de manière didactique.     

Dans « Mezcla – Les Chroniques vraies », Simon Soul revient notamment sur l’histoire du ragtime et des Afro-Américains qui jouaient ce style de musique durant la guerre de 14-18, les cyclones des Caraïbes et leur prévention, l’ancien empire du Kongo et l’esclavage, la victoire emblématique des Haïtiens sur l’armée napoléonienne, et le créateur du rock and roll Chuck Berry…
  
Jack Exily au Festival biennal de la bande dessinée de La Trinité en Martinique (novembre 2019)     
« Mon idée est de présenter les choses sous un autre angle par le biais de la bande dessinée », dit Jack Exily à Outre-mer La 1ere. « Je veux aussi présenter des parcours singuliers et des personnalités qu’on voit et que l’on illustre peu, notamment des personnes qui ont marqué l’histoire. Dans mes contes engagés, il y a une partie un peu plus fiction à travers des thématiques caribéennes, avec des personnages que j’ai projetés dans une espèce d’univers parallèle et venant en aide aux gens victimes d’oppression. Par exemple dans ‘L’Etrange Maison de Polius Tituba’, Simon Soul part secourir une vieille dame menacée d’expulsion avec l’aide de compère Lapin. Je crée un monde fantastique à la limite du réel avec des préoccupations sociales comme arrière-fond. »
 

Festival de la BD d’Angoulême

Le travail de Jack Exily est influencé par de nombreux auteurs caribéens, comme l’Haïtien Dany Laferrière, le Martiniquais Raphaël Confiant et le Cubain Reinaldo Arenas. Pour la BD, il cite les classiques comme Blueberry et les « comics » américains de sa génération. Dans sa pratique, Jack dessine la plupart du temps à l’ancienne, aux crayons, épaulé par le coloriste Quincy Gane. « J’aime bien travailler aussi avec différentes techniques, en faisant une recherche graphique », explique-t-il. « Dans le premier livre de la série des ‘Chroniques de Simon Soul’, il y a par exemple un mélange de crayon et d’informatique. »
 
Jack Exily
Une planche de "Mezcla – Les Chroniques vraies", de Jack Exily. ©Jack Exily / Networksis
 
Jack Exily sera présent à la 47e édition du célèbre Festival international de la BD d’Angoulême (30 janvier – 02 février). L’occasion de découvrir le riche univers de l’auteur des « Contes engagés » et créateur du personnage de Simon Soul. (Dédicaces sur le stand N79, Bulle Le Nouveau monde, librairie Envie de Lire/La cafetière - stand commun avec les éditeurs d'île-de-France. Horaires des signatures : vendredi 31 janvier à partir de 15h et samedi 1er février de 16h à 18h).

Derniers ouvrages de Jack Exily
« L’Etrange Maison de Polius Tituba », éditions Networksis, [novembre 2019]
« Mezcla – Les Chroniques vraies », éditions Networksis, (acte III de la série des Chroniques de Simon Soul), [mars 2019]
Son site internet : soulnetworks.org.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live