outre-mer
territoire

Coronavirus: la baignade de nouveau autorisée à Saint-Barth

coronavirus
Saint-Barthélemy
Saint-Barthélemy ©HELENE VALENZUELA / AFP
La petite île de Saint-Barthélemy, dans les Antilles, a décidé de lever l'interdiction de baignade au terme d'un mois de confinement, malgré la prolongation annoncée par Emmanuel Macron jusqu'au 11 mai. 
Les 10.000 habitants peuvent ainsi profiter des eaux turquoise de la dizaine de plages paradisiaques de l'île, mais toujours dans le cadre fixé par le gouvernement : il faut cocher la case "activité physique" de l'attestation dérogatoire de sortie, et ne pas nager plus d'une heure. Les sorties baignade doivent se faire seul ou avec les personnes partageant le même domicile. La Collectivité d'Outre-mer précise à ses administrés qu'il ne doit pas y avoir "d'installation durable sur la plage. On se baigne et on se sèche". 

A Saint-Barthélemy, la baignade avait initialement été interdite par le préfet de Guadeloupe Philippe Gustin ; mais sur ce territoire de 21 km2, peu de rassemblements contraires à la distanciation sociale ont été constatés sur le sable blanc. Quelques surfeurs ont reçu une amende au cours de la troisième semaine de confinement.

La Collectivité avait aussi pris un arrêté pour limiter les engins bruyants, certains habitants de ce territoire petit et dense se plaignant des marteaux piqueurs et autres brise-roche alors qu'ils étaient cloîtrés chez eux ; cette interdiction a également été assouplie. 

Les engins de chantier peuvent s'exprimer de nouveau à compter de ce jeudi, mais uniquement le matin. Une décision prise "afin de concilier la nécessité de maintenir une partie de l'activité économique avec celle de conserver des conditions correctes de confinement".

Saint-Barthélemy a débloqué le 4 avril deux millions d'euros pour se fournir en automates de tests de dépistage du Covid-19 rapide. La première de ces machines, fabriquées aux Etats-Unis par la société Cepheid et vendue 110.000 euros pièce, doit arriver la semaine prochaine. 

L'objectif de la Collectivité est de rassurer la population en effectuant des tests massifs, et de pouvoir plaider pour un déconfinement anticipé, selon les résultats.

A ce jour l'île, dont les frontières sont quasi hermétiques, a recensé six cas positifs au Covid-19, dont quatre sont aujourd'hui guéris.