Coronavirus : quelles mesures sanitaires sont appliquées en Outre-mer ?

coronavirus
Mesures sanitaires
Quelles mesures sanitaires sont prises en Outre-mer face au coronavirus ? ©La1ere
Alors que l’exécutif a annoncé que le confinement sera prolongé jusqu’au 11 mai, certains territoires d’Outre-mer adaptent les mesures sanitaires nationales, voire les renforcent dans certains territoires, selon leurs spécificités.
Couvre-feux, fermetures de commerces, quarantaine obligatoire… Les Outre-mer ne sont pas égaux face à l’épidémie de coronavirus et adaptent les mesures nationales aux spécificités locales. 
  

Certains territoires ont instauré un couvre-feu 

Mesures sanitaires en Guyane
Mesures sanitaires en Guyane ©La1ere

La préfecture de Guyane a décidé de placer en quarantaine le village amérindien de Cécilia, à 10km de Cayenne après la découverte d’un foyer épidémique. Les habitants ne pourront pas sortir du village sauf avis médical pendant 14 jours à compter du 10 avril. Le territoire est passé au stade 2 le 4 avril. Avant ça, un couvre-feu a été mis en place le 25 mars. Il est en vigueur sur l’ensemble du territoire entre 21h et 5 heures du matin.
  
Mesures sanitaires en Polynésie
Mesures sanitaires en Polynésie ©La1ere

Les autorités polynésiennes ont annoncé la prolongation du couvre-feu et du confinement jusqu’au 29 avril. Le 28 mars, les autorités locales ont annoncé la mise en place d’un couvre-feu dans les îles entre 20 heures et 5 heures du matin. La gendarmerie tente aussi de limiter les interactions entre la zone urbaine et la zone rurale de Tahiti, car celle-ci n’est pas contaminée. Par ailleurs, pour faire respecter le confinement, la Polynésie a interdit la vente d’alcool le 26 mars. 
  
Mesures sanitaires en Martinique
Mesures sanitaires en Martinique ©La1ere

Pour le week-end de Pâques, la Martinique a décidé de fermer tous ses commerces le dimanche 12 et le lundi 13 avril, mais aussi de renforcer les contrôles routiers. Tout comme la Guadeloupe, un couvre-feu est en place sur l’ensemble de l’île entre 20 heures et 5 heures du matin. 
 
Mesures sanitaires en Guadeloupe
Mesures sanitaires en Guadeloupe ©La1ere

En Guadeloupe, la préfecture a décidé de renforcer le couvre-feu déjà en place depuis le 1er avril pour le week-end de Pâques. Entre le samedi 11 avril à 14h et le mardi 14 avril à 7h, tout déplacement était interdit, même pour faire les courses. Seules les pharmacies de garde sont restées ouvertes. Le reste du temps, il est interdit de se déplacer entre 20 heures et 5 heures du matin. 
  
Mesures sanitaires à Mayotte
Mesures sanitaires à Mayotte ©La1ere

Mayotte a été le premier département français à imposer un couvre-feu sur l’ensemble de son territoire, il est effectif sur l’ensemble du territoire entre 20 heures et 5 heures du matin depuis le 24 mars, soit une semaine après le début du confinement. Au même moment, le département est passé au stade 2 de l’épidémie. 
  

Quatorzaine obligatoire pour toute entrée sur le territoire

Mesures sanitaires à La Réunion
Mesures sanitaires à La Réunion ©La1ere

Territoire d’Outre-mer le plus sévèrement touché par la pandémie, La Réunion a décidé de fermer tous ses commerces à 19h à partir du 10 avril, face au relâchement de la population vis-à-vis du confinement. Tous les voyageurs arrivant sur l’île doivent aussi être mis en quatorzaine. Depuis le dernier weekend du mois de mars, la commune de La Possession a instauré un couvre-feu entre 20 heures et 5 heures du matin. Le 24 mars, La Réunion a été le premier territoire, avec Mayotte, à passer au stade 2 de l’épidémie, alors que tous les autres Outre-mer étaient encore au stade 1 et l’Hexagone au stade 3. 
 
Mesures sanitaires en Nouvelle-Calédonie
Mesures sanitaires en Nouvelle-Calédonie ©La1ere

Le confinement a été prolongé jusqu’au 19 avril en Nouvelle-Calédonie. Les mesures seront ensuite adaptées, selon l’évolution de l’épidémie. Le gouvernement organise le rapatriement des Calédoniens bloqués à l’étranger et dans l'Hexagone. Pour éviter que le virus ne se propage, ils seront tous examinés par un médecin à leur arrivée, puis placés en quatorzaine stricte. Celle-ci s’applique à toutes les personnes arrivant en Nouvelle-Calédonie depuis le 17 mars. 
 
Mesures sanitaires à Saint-Pierre et Miquelon
Mesures sanitaires à Saint-Pierre et Miquelon ©La1ere

En plus du confinement de la population de Saint-Pierre et Miquelon, tous les nouveaux arrivants sur l’archipel sont placés en quatorzaine stricte et testés à l’issue de celle-ci. 
 
Mesures sanitaires à Wallis et Futuna
Mesures sanitaires à Wallis et Futuna ©La1ere

Seul territoire français habité épargné par l’épidémie, il n’y a donc pas de confinement mis en place à Wallis et Futuna. Toutes les personnes arrivant sur l’archipel depuis la mi-mars doivent respecter une quatorzaine et les rassemblements de plus de 100 personnes restent toutefois interdits. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live