Crise sanitaire en Guyane : discussion houleuse entre le député Gabriel Serville et le ministre de la santé Olivier Véran

coronavirus
Gabriel Serville
©Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
À l’occasion de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le député guyanais Gabriel Serville a pris à partie le ministre de la Santé, Olivier Véran, au sujet de la situation sanitaire en Guyane.
“C’est une véritable honte pour notre république !”. Jeudi 16 juillet, c’est un élu révolté qui s’est adressé au ministre des Solidarités et de la Santé dans l'hémicycle. 

Lors de la séance des questions au gouvernement de l’Assemblée nationale, le député de la première circonscription de Guyane, Gabriel Serville, s’est insurgé contre Olivier Véran, l’épinglant sur la gestion de la crise sanitaire liée au coronavirus en Guyane et le nombre élevé de cas de personnes contaminées sur le territoire.
 

Un virus toujours actif en Guyane

Monsieur le ministre, ce week-end vous avez parcouru 14 000 km, fait six heures d’avion pour nous gratifier de calinothérapie afin de redorer le blason des services de l’état en Guyane dont il a été dit qu’ils ont tout réussi, dénonce le député. Hélas les chiffres démontrent le contraire. Deux mois après le déconfinement nous sommes passés de 140 à 6 300 cas confirmés de Covid-19.”

Vous étiez à la préfecture avec les élus, je vous ai vu autour du pot que nous avons pris mais vous n'étiez pas avec moi à la visite hospitalière, lui rétorque alors le ministre de la Santé avant de balayer les protestations qui s’élèvent dans l'hémicycle : “il faut dire les choses à un moment donné, ça suffit. Sans quoi vous auriez rencontré l'équipe de réanimation. Elle nous a dit “nous n’avons jamais manqué de lit, jamais manqué de respirateurs, de places pour hospitaliser les malades et sauver des vies, nous n’avons jamais manqué de matériel de protection.” 

Ça c'est une réalité et soyez fier de cela Mr le député (...) Soyez fier de l'action déterminée et déterminante, assène Olivier Véran. À l’heure à laquelle je vous parle les indicateurs sont plutôt rassurants par rapport à la semaine dernière.” 
   

Projet de CHU à Cayenne

Le député guyanais a également questionné le ministre sur la transformation de l’hôpital de Cayenne en CHU. Un projet initié en 2017 “mort-né”, dénonce-t-il. 

Le Premier ministre a eu l’occasion de s'exprimer à ce sujet en disant qu’il était déterminé à renforcer davantage les liens entre le système sanitaire et la recherche sur la Guyane. Il y a, à l’heure actuelle, neuf professeurs de médecine (...) Les choses se renforcent”, rétorque Olivier Véran avant de conclure : “On n’est pas obligé de s’envoyer des trucs au visage quand on parle de la santé des français et en particulier des Guyanais.
  
Une réponse jugée “détestable” par le député qui dénonce “un mépris” dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live