Ecouter les Outre-mer - Nouvelle-Calédonie : la grotte de Malou à Tiga

ecouter les outre-mer

Ecouter les Outre-mer - Nouvelle-Calédonie : la grotte de Malou à Tiga

A Tiga - la plus petite et la plus discrète des îles Loyauté de Nouvelle-Calédonie - il existe une grotte qui renferme des légendes qui ne meurent jamais. Une grotte qui continue de rythmer la vie coutumière de l’île et qui fait le bonheur des visiteurs. Cette grotte, c’est Malou.

A Toka Nod (Tiga en lange drehu) chaque lieu renvoie vers une histoire. Non loin de l’unique débarcadère de cette île d’une dizaine de kilomètres carrés, se trouve  la grotte de Malou. Les visiteurs n’ont pas à crapahuter pour y parvenir.  L’accès se fait par la plage ou par la forêt. Malou est suffisamment vaste et haute pour accueillir plusieurs dizaines de personnes.  En son sein trône un bénitier qui recueille l’eau de pluie. Source de vie, le coquillage est également le symbole des contes qui sont transmis.

La grotte de Malou à Tiga
Une entrée en forme de coeur ©A.Lefeivre

C’est dans cette grotte que naquit la légende de l’eau. Une histoire particulièrement appréciée, respectée et préservée car à Tiga, il n’y a pas d’eau courante. Aucune nappe phréatique ne peut approvisionner les habitants de ce minuscule territoire du Pacifique.

La légende raconte que lorsque les premiers habitants de Toka Nod vidèrent leur point d’eau, ils désignèrent deux grands-mères pour aller chercher une source. Les ancêtres errèrent durant trois jours. Au troisième jour, elles découvrirent la grotte de Malou qui abritait une source d’eau. Mais ce lieu était habité et protégé par des esprits. Ceux-ci envoûtèrent les grands-mères et leur donnèrent le choix : soit les ancêtres repartaient avec l’eau, soit elles recevaient en cadeau la danse et le chant. Les deux grands-mères se décidèrent pour la beauté de l’art. Pourquoi ?

« Parce que l’eau, c’est la vie mais le chant, c’est l’amour. S’il y a de l’amour, il y a de la vie »

Tel un symbole qui justifierait ce choix-là, l’une des entrées de la grotte est en forme de cœur.

La grotte de Malou à Tiga
Le guide Benjamin racontant la légende de l'eau

Aujourd’hui, Malou conserve tout son aspect traditionnel. Chaque année, les habitants viennent répéter les chants et danses et notamment celle de Nyine u a tero qui raconte la légende de l’eau. Un chant qui a fait le tour du monde puisque l’artiste Moby l’a repris pour son titre My Weakness (Play, 1999).

Malou fait aussi partie du quotidien des habitants de Tig. Lors de fortes chaleurs, ceux-ci viennent profiter de la fraîcheur de la grotte. Bercés par les vagues qui se cassent au pied de cette grotte, ils se transmettent la légende de l’eau.