Planète outre-mer

Une chronique présentée par Caroline Marie

Planète outre-mer

Au large de Saint Pierre et Miquelon, des baleines identifiées [Planète Outre-mer]

Baleines à bosse, orques ou dauphins viennent s'alimenter dans les eaux de Saint-Pierre et Miquelon. L'occasion pour les passionnés de photographier leur nageoire caudale afin de les identifier. Une technique qui permet de découvrir le trajet des cétacés en comparant les photos d'autres amateurs. 

La nageoire caudale est unique. C'est grâce à elle qu'on peut identifier une baleine. © Joël Detcheverry
© Joël Detcheverry La nageoire caudale est unique. C'est grâce à elle qu'on peut identifier une baleine.
  • Par Caroline Marie
  • Publié le , mis à jour le
Chaque année, des milliers de mammifères marins viennent aux larges de Saint Pierre et Miquelon. Baleines à bosse, rorqual commun, dauphins, orques, baleines à becs, bélougas, globicéphales, phoques etc. en tout 23 espèces viennent s’alimenter dans les eaux poissonneuses de l’archipel, l’une des zones les plus riches au monde. Krill, poissons et plancton sont l’essentiel du menu des cétacés.

Si les rorquals communs et les dauphins mettent bas dans la région, les baleines à bosse partent quant à elle tous les deux à trois ans vers les tropiques se reproduire et donner naissance à leurs petits. Toutefois, les routes empruntées par les baleines restent encore largement méconnues. Afin de découvrir leur trajet et ainsi mieux les préserver, les spécialistes font de la photo-identification. Ils photographient la nageoire caudale des mammifères marins. Un exercice difficile car la nageoire arrière, la caudale, n'apparaît que quelques secondes lorsque la baleine sonde, c'est à dire plonge après être revenue à la surface respirer. Il faut que le photographe soit donc bien positionné et prêt à cet instant pour réaliser son cliché. 
Cette caudale a été photographiée en Guadeloupe par Laurent Bouveret, président de l'OMMAG, l'Observatoire des Mammifères Marins de Guadeloupe. Partout Outre-mer, les passionnés font de la photo-identification des caudales de baleines pour découvrir leur parcours. © Laurent Bouveret / OMMAG, Observatoire des Mammifères Marins de Guadeloupe
© Laurent Bouveret / OMMAG, Observatoire des Mammifères Marins de Guadeloupe Cette caudale a été photographiée en Guadeloupe par Laurent Bouveret, président de l'OMMAG, l'Observatoire des Mammifères Marins de Guadeloupe. Partout Outre-mer, les passionnés font de la photo-identification des caudales de baleines pour découvrir leur parcours.

 

Les dessins des nageoires caudales des baleines sont uniques pour chaque individu, ce qui permet de les identifier. Ensuite, on compare nos photos avec celles d'autres associations pour retrouver les mêmes caudales, donc les mêmes baleines et quand c'est le cas, on appelle ça un "match". Grâce à cette technique, on découvre le trajet emprunté par les baleines lors de leurs migration. 
- Joël Detcheverry, passionné par la photo-identification des baleines

Joël Detcheverry, passionné de cétacés photographie des orques aux larges de Saint Pierre et Miquelon © Philippe Lahiton
© Philippe Lahiton Joël Detcheverry, passionné de cétacés photographie des orques aux larges de Saint Pierre et Miquelon

Ecoutez Planète Outre-mer

Identification des baleines à bosse grâce à la photo-identification



Le Saint Pierrais Joël Detchevery travaille avec le Miquelonais Roger Etcheberry, un autre passionné de baleines. Ensemble, ils ont réalisé une base de données compilant des informations sur l'identité, la migration et le comportement de près de 1200 baleines vues dans les eaux de Saint-Pierre et Miquelon. Leur site internet permet à tous ceux qui le souhaitent d'envoyer leurs clichés pour contribuer à la connaissance des baleines de l'archipel. Ensuite, ils envoient leurs photos à Allied Whale, l’organisme qui gère le catalogue le plus important des baleines de l’Atlantique Nord-Ouest.
Joël Detcheverry et Roger Etcheberry travaillent ensemble à la réalisation d'une base de données compilant des informations sur près de 1000 baleines vues aux larges de Saint Pierre et Miquelon © Joël Detcheberry et Roger Etcheberry
© Joël Detcheberry et Roger Etcheberry Joël Detcheverry et Roger Etcheberry travaillent ensemble à la réalisation d'une base de données compilant des informations sur près de 1000 baleines vues aux larges de Saint Pierre et Miquelon
Partenaire de l'émission
vos programmes tv