Quelle école calédonienne pour demain ? (27/04/16)

Alexandre Rosada est aux commandes de la deuxième saison de "Sans détour", débat de société. Ce mois-ci, l'émission s'intéresse au projet éducatif calédonien voté en janvier dernier au Congrès de la Nouvelle-calédonie.

  • Par Karine Boppdupont
  • Publié le , mis à jour le
Revoir l'émission

Le thème de l'émission

Le projet éducatif Calédonien fera-t-il de l'Ecole de la République une école du Pays pour donner à chacun les mêmes chances de réussite ?

Ce projet est l'aboutissement de près de 10 ans de concertation entre communauté éducative, groupes politiques, autorités coutumières, organisations syndicales, fédérations de parents d’élèves, associations et institutions. Il a été adopté le 15 janvier dernier par le Congrès de la Nouvelle-Calédonie.  Des ateliers ont été mis en place pour rendre une charte qui permettra l'application du projet et qui sera présentée au Congrès aux alentours d'août 2016.

Le texte développe quatre grands axes autour de l'idée d'une école fédératrice et intégrée dans son environnement.
 
– Développer l’identité de l’École calédonienne pour favoriser le vivre ensemble : renforcer l’engagement des élèves dans la vie de l’établissement, ancrer le service civique, valoriser l’enseignement de la culture et des langues kanak…
– Prendre en compte la diversité des publics pour favoriser la réussite de tous : offrir un socle commun de connaissances et de valeurs, adapter le fonctionnement de l’École aux élèves dans leur diversité, donner des moyens supplémentaires aux établissements en difficulté…
– Créer un environnement de travail favorable, pour un meilleur épanouissement de l’élève au sein de l’École : adapter les rythmes scolaires, éduquer à la santé et au développement durable, valoriser les activités physiques…
– Ouvrir l’École sur la région Océanie et le monde, pour répondre aux défis du XXIe siècle : favoriser l’essor du numérique à l’école, développer les partenariats avec le monde du travail…
 

Le débat


Dans une première partie, afin de mettre en perspective la thématique, quatre invités vont confronter leurs idées en compagnie d'Alexandre Rosada :
Jean Charles Ringard Flament, vice recteur de la Nouvelle-Calédonie
Didier Millot, professeur SVT du collège de Magenta
Sylvain Hons, fédération calédonienne des parents d'élèves et étudiants (fcpe)
Larry Martin Kauma, conseiller jeunesse direction jeunesse et sports Nouvelle-Calédonie

En second lieu, la dernière invitée, Hélène Iékawé, membre du Gouvernement chargée de l'enseignement et de la mise en place du service civique se livre sans détour.

Enfin, les cinq dernières minutes sont réservées aux questions posées sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook).
 

vos programmes tv